Les députés du PDL poursuivent le sit-in au Parlement

PDL

Le bureau politique du Parti destourien libre – PDL décide de poursuivre le sit-in des députés de son bloc parlementaire. Et ce, au siège annexe de l’hémicycle parlementaire. En réaction au refus de sa demande d’auditionner le président du parlement, Rached Ghannouchi; et de soumettre la question au vote en séance plénière.

Ainsi, le bureau politique du PDL annonce sur sa page officielle « une grève de la faim progressive ». C’est le député Majdi Boudhina qui l’entamera. De même que la signature d’une pétition appelant le président de l’Assemblée des représentants du peuple, Rached Ghannouchi à rendre des comptes; tout en persistant sur sa demande de lui retirer la confiance.

Cependant, le bureau de l’ARP avait déjà condamné lors de sa réunion de mardi dernier la « violence politique utilisée contre la députée Abir Moussi; lors de la séance plénière du 13 mai 2020″. Il a toutefois rejeté un des points soumis par le groupe parlementaire PDL pour examen. A savoir, la demande d’audition du président du parlement pour « absence de tout fondement juridique ».

Ainsi, la présidente du PDL poursuit avec les membres de son bloc parlementaire un sit-in ouvert. Il a pour objectif de mettre un terme  à la violence et à l’agressivité à son égard.

De même, elle rappelle l’acharnement sur sa personne et la persécution dont elle est victime. Et ce, de la part de ses adversaires politiques qui ne sont autres queEnnahdha et leurs alliés; comme la Coalition de la dignité. Ce n’est rien d’autre pour elle qu’une succession de violence.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here