Confinement total : La CTN assouplit ses mesures commerciales

CTN-Tunisie

La Compagnie tunisienne de navigation (CTN) annonce mercredi, qu’elle assouplit ses mesures commerciales. Et ce  pour accompagner et répondre au mieux aux interrogations de ses clients, dans le respect des consignes de confinement.

De ce fait, la CTN précise : « Il sera possible de reporter à une date ultérieure, les billets de tous les voyages non assurés par suite de la fermeture des frontières européennes. Et cela, sans frais dans les 12 mois à compter de la date d’achat du billet ».

En outre, les délais pour solder les bons d’échange sont gelés afin d’éviter l’annulation automatique des réservations jusqu’à la reprise du processus après la fin du confinement.

Rappelons pour ceux et celles qui ont plusieurs décennies à leur état civil que cette compagnie naquit le 7 mars 1959. Son ambition déclarée: faire de sa flotte un outil efficace, capable d’appuyer le développement économique de la Tunisie.

Premier objectif: mettre en place des lignes régulières entre la Tunisie et ses principaux partenaires commerciaux. Ainsi, à l’époque, les rotations s’organisaient essentiellement sur Marseille au sud et sur Rouen au Nord. Mais, sans tarder, les navettes s’étendaient pour toucher le Benelux et l’Allemagne,ainsi que l’Italie et l’Espagne. Et ce, à la faveur de la diversification du commerce extérieur tunisien.

Au cours de la décennie 70, la CTN multiplia ses activités dans le cabotage pétrolier, le transport de pétrole brut, le transport de produits chimiques et alimentaires. Le transport de passagers a commencé avec la mise en service en 1978 du car-ferry «Habib» entre Tunis, Marseille et Gênes. C’est ainsi qu’en plus des cargos de lignes, il y eut les vraquiers «Moularès» et «S’hib» construits en 1976-1977 et «El-Kef» datant de 1982.

Rappelons que la Tunisie est en confinement depuis le 22 mars jusqu’au 19 avril 2020. Plusieurs  différents scénarios possible compte tenu  de développement de la situation épidémiologique.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here