Houda Cherif : « La communication gouvernementale doit être claire »

Houda Cherif

En ce temps de crise sanitaire, les autorités de tutelle sont amenées à mieux communiquer. Mais la grande question ont-elles réussi? Houda Cherif, ancienne conseillère chargée de Communication auprès du président de l’ARP et activiste de la société civile livre son analyse dans une Tunisie confinée dans un silence bruyant .. 

 Houda Cherif souligne pour sa part, dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com  « En effet, alors que le gouvernement maintient un silence assourdissant, les plateaux télé nous envahissent par toutes sortes d’informations. Une communication officielle et régulière s’impose. »

Selon elle, la communication gouvernementale n’est pas un luxe, mais un droit pour tout citoyen. Elle précise:  » Une bonne communication basée sur la diffusion régulière d’information. Elle doit être  claire et facile à comprendre . Ce qui est essentielle surtout en ce moment de détresse collective où l’opinion publique est extrêmement sensible. C’est même une source d’apaisement. Mais aussi un moyen de rassurer et de gagner l’adhésion des citoyens à la nécessité de se maintenir confinés tout en  continuant  à respecter les consignes d’hygiène et de sécurité. »

 La mise en place d’une stratégie de communication claire

Et de poursuivre: « Dans les temps de crise, cette information doit être cohérente et complète. Elle doit être diffusée à travers des canaux accessibles à tous. Et  au même moment de façon à ce que le citoyen n’ait pas à chercher des fragments d’information par ses propres moyens. D’où naissent les fausses interprétations et les rumeurs. L’information devrait bien évidemment être remise à jour régulièrement. Le plus important serait d’avoir tout le monde au même niveau d’information pendant toutes les phases de la crise. Cela n’est possible que par la mise en place d’une stratégie de communication claire. Ce qui stipule la présence de l’Etat,  met ainsi les autorités face à leurs responsabilités et rassure par conséquent le citoyen. »

D’après Houda Cherif, c’est au Chef du Gouvernement de communiquer en Prime Time en respectant les rendez-vous annoncés par son équipe de communication. Il devra  s’exprimer de façon régulière sur l’évolution de la situation, afin d’éviter la dégradation de la situation dans le pays.  Elle précise dans ce contexte: « Il ne peut pas donner des demi informations en nous orientant vers ses collaborateurs. Ceux-ci ne s’exprimeront pas nécessairement dans des points d’information officiels. Ils s’éparpilleront sur divers plateaux télé et radios dont l’accès n’est pas possible pour tout le monde. « 

Selon elle, il serait plus simple et de loin plus pertinent d’impliquer ces responsables et ces experts lors des points de situation présentés par le Chef du gouvernement.

En somme,  » Cela permettrait la valorisation de ces derniers mais surtout laisserait à chacun l’opportunité d’intervenir. En s’exprimant dans son domaine d’expertise donnant plus de crédibilité. Ainsi ils appuieront de façon concrète et scientifique le discours du Chef du gouvernement. »

Y a-t-il pertinence des mesures prises ?

Cela dit, la grande question est de savoir si les mesures prises sont suffisantes? A cette interrogation Houda Cherif a répondu: « Personnellement, à part l’appel au confinement et les mesures en relation avec les politiques économiques qui ont été annoncées lors du dernier discours du CDG, je n’ai pas eu de nouvelles informations officielles.

Selon elle, il  serait plus rassurant de savoir le nombre exact de nouveaux lits aménagés, de médecins mobilisés et mobilisables, d’appareils d’assistance respiratoire acquis, de masques FFP2.

De plus,  il serait d’autant plus important de savoir les mesures prises pour protéger le personnel soignant. Mais plus encore ce qui serait  pertinent, c’est de connaître le nombre de cas sous respiration artificielle dans les unités de réanimation, les cas les moins graves. Comment évoluent -ils ? Je veux voir des tableaux, des graphes.. »

 « Il aurait fallu que ce discours soit fédérateur »

Sur un autre volet,  vous venez d’entendre l’intervention du chef de l’Etat. Qu’en pensez-vous ? Houda Cherif répond  dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com: « Dans un moment aussi délicat, il aurait fallu que ce discours soit fédérateur. Ça n’a pas été le cas franchement. De plus, parler d’un besoin urgent de prendre des décisions et des mesures me choque. Je m’attendais à avoir les résultats de mesures et de décisions déjà prises. Nous sommes aujourd’hui à notre 12e jour de confinement. Et le Président de la République intervient pour nous faire des promesses.. ». 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here