Vers la baisse des prix des hydrocarbures en avril prochain

prix Hydrocarbures

« La réduction des prix des produits pétroliers en Tunisie s’envisage à partir de mi-avril prochain. Compte tenu de la baisse des prix sur le marché international. Et suite à la baisse de la demande et la hausse de l’offre ». C’est ce qu’affirmait mardi, Mongi Marzouk, ministre de l’Energie, des Mines et de la transition énergétique. Il s’exprimait également sur les hydrocarbures en général.

En effet, « cette éventuelle baisse des prix, intervient également suite à l’évaluation des moyennes des prix. Dans le cadre du mécanisme d’ajustement automatique et trimestriel des prix des hydrocarbures », ajoute-t-il.

Car, « les prix du pétrole brut ont sensiblement régressé au cours de ce mois; impactant ainsi les prix des produits pétroliers en Tunisie », continue-t-il. Sans définir le montant de cette baisse envisagée des prix des hydrocarbures (gasoil, essence).

Toutefois, il précise le travail de la commission chargée de l’ajustement automatique des prix au sein du ministère de l’Energie. Elle se chargera de l’évaluation des prix en cours sur le marché international. De même que d’étudier leur impact sur les prix sur le marché intérieur, à la fin du mois de mars courant.

Selon le ministre, le mécanisme d’ajustement automatique des prix du pétrole (décidé en juillet 2016) ne repose pas sur les prix du baril du pétrole brut. Mais sur les prix des produits pétroliers après le raffinage, alors que plus de 70% de ces produits sont importés.

« La baisse sensible des prix des hydrocarbures a été constatée en mars », a indiqué Marzouk. Ainsi, la moyenne des prix de ces produits à savoir le gasoil et l’essence atteint à peine 50 dollars pour le baril du pétrole brut au cours des trois premiers mois de 2020.

Il convient de rappeler que le budget de l’Etat pour l’année 2020 a été réalisé sur la base de 50 dollars le baril de pétrole brut pour le premier trimestre de cette année.

Par ailleurs, les Tunisiens appelaient récemment, notamment sur les réseaux sociaux, à la révision des prix des produits pétroliers. Et ce, au moment où une baisse significative de ces prix est enregistrée sur le marché international, avec moins de 30 dollars le baril.

Une révision trimestrielle

D’après M. Marzouk, le mécanisme d’ajustement automatique des prix des hydrocarbures n’est pas fondé sur une révision mensuelle des prix des hydrocarbures. Mais sur une révision trimestrielle.

Il a ajouté que le prochain rendez-vous de la révision tombera mi-avril prochain. Et ce, après l’évaluation du fonctionnement de l’ajustement automatique durant les trois premiers mois de l’année en cours.

En outre, le ministre a révélé la possibilité d’adopter un ajustement automatique mensuel des prix des hydrocarbures. Et ce, après son approbation par la présidence du gouvernement. Le ministre a précisé que l’objectif ultime étant d’appliquer le mécanisme mensuel à partir du mois de mai 2020. A l’effet de tirer profit de la réduction continue des prix sur le marché international.

« Les statistiques collectées au niveau de l’évaluation des prix des produits pétroliers demeurent trimestrielles; mais l’ajustement, s’il est effectué, sera mensuel », conclut-il.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here