Les institutions de microfinance s’unissent pour soutenir leurs clients

Institutions de Microfinance

Les sept institutions de microfinance SA (Enda Tamweel, Baobab, Advans, CFE, Taysir, Zitouna Tamkeen et El Amel) confirment leur volonté de soutenir les Tunisiens pendant cette période de crise.

Ces sept institutions de microfinance en Tunisie servent plus de 450.000 entrepreneurs et agriculteurs dans le pays. Elles sont parfaitement conscientes de la responsabilité qui est la leur, elles comptent l’assumer.

Les mesures d’hygiènes et de confinement prises sont strictement appliquées. Et ce, afin de protéger leurs clients et leurs équipes. Compte tenu de ces instructions, leurs capacités d’action sont limitées mais elles travaillent, en partenariat avec les autorités tunisiennes, à la recherche de solution pour pouvoir continuer à servir leurs clients dans les meilleurs délais.

Deux priorités

La première priorité consiste à accorder des « délais de payement et périodes de grâce » aux clients dont l’activité est impactée par la crise.

Puis, il s’agit d’être en capacité d’accorder des financements additionnels aux acteurs économiques actifs dans les « secteurs vitaux ». Et ce pour leur permettre de continuer à servir leurs clients.

« Les institutions de microfinance ont prouvé qu’elles étaient des acteurs indispensables de l’inclusion financière en Tunisie. Dans les conditions que nous vivons aujourd’hui, il est de notre devoir d’accompagner au mieux nos clients. Notre objectif consiste à assurer la pérennité des activités économiques », déclare Mohamed Zmandar, directeur général d’Enda.

« Nous travaillons en partenariat avec les autorités tunisiennes. L’objectif étant de trouver les solutions les plus adaptées à la situation exceptionnelle que nous traversons. Nous sommes confiants sur la capacité des institutions de microfinance à y répondre de façon efficace et responsable », insiste Nabil Kesraoui, DG de Zitouna Tamkeen.

En effet, les institutions de microfinance cherchent à offrir les meilleures conditions possibles à leurs clients. Elles ont entamé des négociations avec les autorités tunisiennes et avec les bailleurs de fonds nationaux et internationaux. Dès que ces négociations auront abouti, elles communiqueront les conditions précises d’accompagnement de leurs clients.

D’après communiqué

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here