L’UGTT répond aux accusations de Youssef Chahed

ugtt - l'économiste maghrebin
Le secrétaire général de l'UGTT Noureddine Taboubi et le porte-parole de la centrale syndicale Sami Tahri

Le Chef du gouvernement chargé des affaires courantes Youssef Chahed fait partie de la crise politique qui secoue le pays. C’est ce qu’affirme le secrétaire général adjoint de l’UGTT Sami Tahri.

En effet, le porte-parole de l’UGTT affirme que Youssef Chahed n’a pas pu instrumentaliser et soumettre la centrale syndicale. Il considère que le gouvernement de Youssef Chahed est le gouvernement le plus faible de la Tunisie. Et d’estimer que Youssef Chahed a une grande haine contre la centrale syndicale. « Toutes les prises de positions de Noureddine Taboubi engagent les syndicalistes », lance-t-il.

Pour lui, la centrale syndicale a le droit d’avoir une prise de position politique. Et « ce n’est pas à Youssef Chahed de déterminer notre champs d’action », lance-t-il. De ce fait, Sami Tahri affirme que Youssef Chahed a échoué et n’a pas pu convaincre les Tunisiens de son bilan. En effet, le Chef du gouvernement chargé des affaires courantes Youssef Chahed avait accusé le secrétaire général de l’UGTT de soutenir un candidat à la Présidentielle.

Ce soutien ne fait pas partie du rôle syndical, avançait Youssef Chahed. Et ce, lors d’une interview exclusive accordée à Hannibal TV. De même, il accuse l’UGTT de vouloir dissoudre son gouvernement. Et ce, suite à une alliance que la centrale aurait passé avec Hafedh Caïd Essebsi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here