L’ODC dénonce la nouvelle décision des propriétaires de cafés

cafés - l'économiste maghrebin

L’Organisation de la Défense du Consommateur (ODC)  dénonce la décision de la Chambre syndicale des propriétaires de cafés. Celle relative à limiter à une heure le temps passé dans un café. Ce qu’annonce, aujourd’hui, son président Slim Saâdallah sur les ondes de Mosaïque FM.

Au-delà d’une heure, le client devra quitter le café ou bien renouveler sa commande. Telle est la récente décision des propriétaires de cafés. A cet égard, le président de l’ODC a précisé que cette décision est prise unilatéralement. Voire même sans consulter les parties prenantes. Il s’agit, donc, d’une démarche illégale.

En outre, le responsable a dénoncé la vente conditionnée ainsi que le non respect des tarifs fixés par les propriétaires de cafés. Une pratique qui dépasse, selon ses dires, les lois en vigueur. Alors que les conditions d’hygiène dans certains établissements n’existent pas.

Au-delà d’une heure, le client devra renouveler sa consommation ou partir !!!

Il est à rappeler que le président de la Chambre des propriétaires de café, Faouzi Hannafi, a déclaré, le 14 janvier 2020, sur les ondes de Jawhara FM, qu’un accord a été trouvé depuis avec les gérants de cafés. Et ce, pour l’application d’une décision fixant la durée d’attablement dans les cafés. A l’issue de cet accord, le client, dont la durée de passage dépasserait une heure, doit renouveler sa consommation ou partir.

Il a, dans ce sens, expliqué que les cafés ne sont pas des « salles d’attentes  ». Et qu’il faut respecter les intérêts des artisans. « Il était absurde de rester de longues heures dans les cafés en échange d’une seule consommation », a t-il martelé.

Au final, il a souligné que cette décision a été réclamée depuis des années. Et ce, sans donner de suite de la part du ministère du Commerce et de l’ODC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here