Les ouvriers des chantiers : sit-in ouvert devant l’ARP

ouvriers des chantiers - l'économiste maghrebin

Les ouvriers des chantiers de la période post-révolution observeront une grève ouverte. Et ce depuis, aujourd’hui 15 janvier, devant l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP).

En effet, dans un communiqué rendu public, aujourd’hui, le Groupement des coordinations des ouvriers des chantiers a fait savoir que la titularisation des ouvriers et leur octroi des mêmes droits que ceux des fonctionnaires de la fonction publique sont des revendications prioritaires. En effet, la même source affirme que les gouvernements de l’après 14 janvier ont fait plusieurs promesses.

Cependant, les promesses en question sont restées lettre morte. Il affirme, également, que plusieurs conventions ont été signées dans cette perspective-là. Mais sans suite. De ce fait, les ouvriers ont entamé une marche nationale devant le siège de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP).

Le nombre de travailleurs est passé de 63 000 en 2010 à 125 000 en 2011. Un rapport du Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociaux avance que le nombre total des ouvriers de chantiers en Tunisie s’élève à 84.827 personnes. Notons que 72% des travailleurs exercent à Kasserine, Jendouba, Médenine, Gabes, Ben Arous, Mahdia, Tunis, Zaghouan, Siliana et Kasserine. La majorité des travailleurs sont des analphabètes ou bien du niveau d’enseignement primaire.

De plus, la majorité des travailleurs des chantiers qui ont commencé à travailler avant 2011 ont été titularisés. Il est à rappeler que le mécanisme 16 et les ouvriers des chantiers sont des types d’emplois indécents. Ce qui constitue une violation flagrante des droits socio-économiques et des principes du Bureau International du Travail ( BIT).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here