Fourati : les défis posés à la frontière tuniso-algérienne sont aussi préoccupants

Hichem Fourati L'Economiste Maghrébin

Le ministre de l’Intérieur, Hichem Fourati, a indiqué que la situation en Libye ne doit pas nous détourner des défis posés à la frontière tuniso-algérienne. Surtout que le relief montagneux de l’Ouest tunisien est difficile d’accès et ses hauteurs abritent des éléments terroristes.

M. Fourati a, en outre, insisté sur la nécessité de se préparer à faire face à tout imprévu sur les frontières Est du pays.

Dans une déclaration de presse, mardi, en marge de la célébration du 9e anniversaire de la révolution, à Tunis, Hichem Fourati a indiqué que toutes les dispositions nécessaires ont été prises pour sécuriser les frontières avec la Libye. Notamment au vu des derniers développements dans ce pays. Ce qui exige « une plus grande promptitude de la part des forces sécuritaires et une coordination avec l’institution militaire ».

Par ailleurs H. Fourati a adressé un message d’espoir aux Tunisiens.  Il souligne que l’institution sécuritaire a réussi à relever le défi de la sécurité. Par conséquent elle ne ménagera aucun effort pour poursuivre sur cette voie.

De plus, il a affirmé que l’institution sécuritaire est une institution « neutre ». Elle a montré une capacité remarquable de se tenir à l’écart des tiraillements politiques. Sa mission principale est de préserver la sécurité et l’intégrité du territoire national. Ainsi que de lutter contre le terrorisme, de protéger les citoyens et de défendre les biens publics et privés.

Enfin, il soutient qu’elle continuera de faire prévaloir l’intérêt suprême de la patrie, en toute neutralité et loin de tout tiraillement.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here