NASA : un nouveau robot pour préparer la conquête de Mars

NASA

La NASA a la ferme intention de conquérir avant quiconque la Planète rouge et cela n’est un secret pour personne. Tous les moyens jusque-là déployés pour la recherche scientifique et pour explorer cette planète témoignent en effet de cette ambition.

En effet, l’Agence spatiale américaine NASA révèle au grand public son nouvel atout pour la conquête de la planète Mars. Il s’agit d’un rover nouvelle génération qui succède à Curiosity. Il a vu le jour au Jet Propulsion Laboratory (JPL) (Los Angeles).

Ainsi, un mini-réacteur nucléaire équipera l’engin, afin de garantir son autonomie sur le plan énergétique. De plus, le robot sera muni d’un bras articulé d’une longueur de 2,20 mètres et d’une foreuse. Et ce, pour réussir sa mission et permettre de prélever un plus grand nombre d’échantillons de roches.

Par la suite, les échantillons récoltés seront examinés dans l’objectif de déterminer s’il existe des indicateurs en faveur d’une forme de vie. Mars 2020 dispose également de l’instrument SuperCam. Un système qui permettra d’analyser à distance la chimie des roches.

En outre, les performances de ce nouveau prototype ont été améliorées. Au point que les scientifiques estiment que Mars 2020 est « Curiosity puissance mille ».

Chercher des signes de vie

A cet égard, Matt Wallace, responsable adjoint de la mission Mars 2020, apporte des précision. Il explique que le rover « est conçu pour chercher des signes de vie. Donc, il emporte un grand nombre d’instruments différents qui vont nous aider à comprendre le contexte géologique et chimique à la surface de Mars. Ces instruments vont nous aider aussi collecter des échantillons. L’objectif étant de pouvoir un jour les rapporter sur Terre ».

En plus de sa mission qui consiste à rechercher d’éventuels signes de vie sur cette planète rouge, l’engin sera également un « précurseur à une mission humaine sur Mars », selon les déclarations des scientifiques.

Car, Mars 2020 se prépare, d’ores et déjà, à un long périple à travers l’espace. Son départ est prévu en juillet 2020 depuis Cap Canaveral (Floride). Il atterrira sur Mars en février 2021 dans le cratère Jezero. Lequel contiendrait, selon les scientifiques, de nombreux fossiles de micro-organismes.

Souhaitons que ce bijou de technologie atteigne ses objectifs et puisse préparer le terrain pour que la planète Mars accueille enfin des explorateurs humains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here