ATCT alerte sur le recours à une société privée de placement à l’étranger

ATCT

L’ATCT met en garde les demandeurs d’emploi contre le recours aux services d’une société privée exerçant dans le domaine de placement à l’étranger. Et ce, sans autorisation préalable. Celle-ci est active sur les pages du réseau social Facebook. Elle dispose de quatre pseudonymes différents (mmtechs, mmprofs, mmjobs et mmshops.Org).

Ainsi, l’ATCT indique que la société en question, offre des postes d’emploi à l’étranger aux candidats de manière illégale. De plus, elle exige une contrepartie financière et des frais sur les dossiers d’inscription. L’ATCT publiait ces informations dans un communiqué, jeudi.

En effet, l’ATCT confirme que de « telles pratiques sont illégales, conformément à l’article 4 du décret n°2948 de 2010. Puisque ce décret interdit l’exploitation financière du citoyen en contrepartie d’une opportunité de travail.

En outre, l’Agence souligne que l’article 3 de la loi 49 de 2010 complétant la loi n° 75 de 1985, stipule que « les établissements privés peuvent procéder à la prospection d’opportunités de placement à l’étranger et exercer toutes les activités y afférentes ». Et ce, sous réserve d’obtenir une autorisation préalable. Elle doit se conformer aux conditions, formules et procédures fixées par le même décret.

Enfin, l’ATCT indique que les candidats à un emploi à l’étranger ne sont pas tenus de fournir une contrepartie financière ou des frais d’inscription dans des banques de données. Et ce, qu’elles soient affiliées à l’Agence nationale pour l’emploi et le travail indépendant (ANETI) ou à des établissements et bureaux privés tunisiens ou étrangers. Notons que cela s’applique également à la candidature à toute offre d’emploi ou d’assistance pour obtenir une opportunité d’emploi.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here