Le textile a connu l’une des périodes les plus difficiles entre 2012 et 2017

importations habillement 1
photo crédits : Tissu Fiesta

Le président de la FTTH, Hosni Boufaden intervenait à l’occasion de la tenue du salon « Made in Tunisia Made for Fashion ». Il indique que « le secteur du textile a connu l’une des périodes les plus difficiles de son histoire entre 2012 et 2017 ».

Et d’ajouter que cette période s’est traduite, pour le secteur du textile, par une explosion des dépenses. De même qu’un recul de la demande. Mais également par la fermeture de plusieurs unités de production et la perte de nombreux postes d’emploi.

Depuis 2017, ce secteur commence à enregistrer une relance. En 2018, sa valeur ajoutée connaissait une évolution positive de 1,8%.  Après plusieurs années de résultats négatifs.

Ainsi, « nous œuvrons, actuellement, pour une meilleure intégration du secteur et une meilleure lutte contre la concurrence déloyale ». C’est ce que confirme Hosni Boufaden.

Pour sa part, le président de la Fédération Nationale du Cuir et de la Chaussure (FNCC), Akrem Bel Hadj estime « nécessaire de promouvoir le Made in Tunisia ». Il salue « les dernières dispositions douanières visant à intensifier le contrôle sur l’importation de chaussures et de produits en cuir par le secteur de la friperie« . Tout en espérant que « de telles dispositions puissent être appliquées ».

En outre, il indique que « le Centre National du Cuir et de la Chaussure, en collaboration avec la fédération, met à la disposition des investisseurs 50 fiches de projets pou lesquels ils ont identifié les partenaires financiers potentiels ».

E.M avec TAP

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here