Précision du MAE sur la mort d’un citoyen tunisien au Maroc

citoyen tunisien - l'économiste maghrébin

Le ministère des Affaires étrangères affirme que les démarches du rapatriement en Tunisie de la dépouille du citoyen tunisien Fakhreddine Dridi sont en cours.

En effet, Fakhreddine Dridi est mort au Maroc le 5 novembre. Et l’ambassade de Tunisie à Rabat, en coordination avec les autorités marocaines concernées, s’emploie à « accélérer les procédures administratives et judiciaires nécessaires au rapatriement de sa dépouille ».

Par ailleurs, le ministère des Affaires étrangères déclare qu’il avait connaissance de l’information depuis une semaine. Et ce, suite à l’admission du citoyen tunisien à l’hôpital Hassani de la ville marocaine de Nador.

En outre, le ministère précise que le défunt était venu au Maroc pour y travailler. Il séjournait illégalement dans une zone située à 700 km de Rabat.

De plus, selon le personnel médical, le défunt avait été admis à l’hôpital après une perte de connaissance; et en état d’hypoglycémie.

Cependant, d’après la même source, son médecin traitant  déconseillait son transfert à l’hôpital universitaire de Rabat. Facteur qui menacerait gravement sa vie.

Enfin, le médecin soulignait qu’il était préférable de le garder à l’hôpital Hassani de Nador, dans l’attente d’une amélioration de son état de santé. Mais, il est décédé le 5 novembre 2019, indique le ministère.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here