Les entreprises allemandes réaffirment leur confiance à la Tunisie

entreprises allemandes - l'économiste maghrebin

64% des entreprises allemandes et tunisiennes en Tunisie constatent que l’évolution de leur chiffre d’affaires pour 2018 est bonne ou satisfaisante. C’est ce qu’affirme le baromètre économique de la Chambre tuniso-allemande de l’industrie et du commerce (AHK).

Cette évolution cible aussi la situation actuelle des entreprises allemandes et l’évolution de l’effectif des entreprises membres. Ce bilan positif est, entre autres, le résultat principal du baromètre économique de l’AHK « Situation et perspectives des entreprises en Tunisie 2018/2019 ». D’ailleurs, pour la première fois, ce baromètre économique prend en considération, des entreprises tunisiennes. Autrement dit à capital allemand, ou exerçant  en Allemagne ou travaillant sur le marché allemand.

Le directeur général de la Chambre Jorn Bousselmi a pris soin de présenter les résultats de l’étude. Et ce lors d’une conférence de presse tenue, ce matin, 5 novembre au siège de la Chambre tuniso-allemande.

L’intervenant a affirmé que l’AHK n’a « que rarement mesuré des résultats aussi positifs ». Il en ressort, par ailleurs, que les attentes des membres pour l’année 2019 sont plutôt encourageantes. Qu’on en juge!

Cinq pourcentages résument la situation des entreprises allemandes en Tunisie, d’après l’étude.

– 60% des entreprises ont enregistré une évolution positive de leur chiffre d’affaires en 2018. Egalement, en 2019, 65% des entreprises comptent investir davantage.

– 50% des entreprises interrogées ont augmenté le nombre de leurs effectifs. Pour la première fois, la majorité des entreprises a augmenté ses effectifs en raison d’un chiffre d’affaires en hausse. Après un recul en 2015, l’année 2018 est la troisième année consécutive à voir les effectifs augmenter. Ainsi pour l’année en cours presque une entreprise sur deux s’attend à avoir besoin de davantage de personnel.

– 20% des entreprises croient en une amélioration du développement économique en Tunisie dans les douze mois à venir. Cette valeur a diminué et contraste avec les bons résultats des entreprises. Autrement dit les entreprises ont deux fois plus confiance en leur propre capacité qu’au développement économique de la Tunisie. Au niveau individuel, 58%des entreprises croient que l’année 2019 sera meilleure.

– 36% des entreprises considèrent que le bon niveau d’éducation est un atout pour la Tunisie. Ce chiffre a presque doublé depuis l’année précédente. Le niveau des coûts de la main d’œuvre (48,6% en 2019 contre 19% en 2018) est également très apprécié par les entreprises.

– 50% des entreprises considèrent que le développement actuel du taux de change constitue un des plus grands risques pour leur succès économique. Alors que l’année dernière le taux de change figurait avec 51%.

Ibrahim Dabbech, le président de l’AHK Tunisie a pointé du doigt le manque de satisfaction des entreprises par la Douane et la BCT. Il est revenu, dans son intervention sur les handicaps qui freinent l’activité des entreprises allemandes en Tunisie. Dans ce contexte, il a cité un certain nombre de point faible. Le manque de stabilité politique (57,14%), l’évolution du taux de change (49.21%), les prix de l’énergie et des matières premières (46.03%), suivis de la rigidité et la forte réglementation administrative avec 41.27%.

Par ailleurs, il a affirmé que la prochaine édition du baromètre économique aura une question sur la conception des entreprises de la Tunisie comme Hub pour l’Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here