L’idée d’un don d’un jour de travail sera soumise aux partenaires sociaux 

don d'un jour de travail

Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi soulignait, jeudi à Hammamet, que l’idée d’un don d’un jour de travail sera soumise aux partenaires sociaux. Et ce, dans le cadre d’une vision globale et intégrée pour renforcer les ressources de l’Etat. Le ministre indiquait que l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) peut interagir positivement à cette proposition.

Le président de la République, Kaïs Saïed a déclaré dans son discours d’investiture prononcé hier, que plusieurs citoyens se sont dits prêt à faire don d’un jour de travail par mois durant cinq ans, pour renflouer les caisses de l’Etat et s’acquitter des dettes extérieures. Le président de la République a mis, à cet égard, l’accent sur le rôle des organisations nationales en tant que forces de proposition.

Le ministre des Affaires sociales fait savoir que la déduction de 1% des salaires se poursuivra. Il a rappelé que ce pourcentage est destiné à soutenir les caisses de sécurité sociale et qu’aucun centime n’a été versé à titre de dédommagement.

Il a indiqué que cette mesure entre dans le cadre de la contribution solidaire sociale. Elle a permis, a-t-il dit, d’améliorer la situation des caisses sociales. Et particulièrement de respecter l’échéance de versement des pensions de retraite.

Il a fait noter que d’autres mesures ont été prises à cet effet. Il s’agit notamment de l’augmentation de la contribution de l’État et le retardement de l’âge de départ à la retraite.

Le ministre a ajouté que de nouvelles taxations ont été proposées. Notamment sur le tabac, les sources de pollution, l’utilisation des autoroutes et l’industrie pharmaceutique. L’objectif consiste à diversifier davantage les sources de financement des caisses de sécurité sociale,

Mohamed Trabelsi a déclaré que la situation des caisses sociales est en cours d’amélioration. En effet, le versement des arriérés au titre de l’ajustement automatique des pensions de retraites sera effectué en novembre prochain. Au final, le ministre a déclaré que la dette des caisses sociales aurait dépassé mille millions de dinars. Toutefois, les mesures prises permettront de la réduire à 100 millions de dinars en 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here