Inauguration de Minassa, le premier incubateur culturel en Tunisie

minassa - l'économiste maghrébin
La page d’accueil du site web de l'incubateur culturel minassa

Le premier incubateur de la scène culturelle et créative en Tunisie sera inauguré, demain, 23 octobre, à Tunis. Il s’agit d’un événement important dans la scène culturelle tunisienne.

D’ailleurs Minassa est le seul qui abrite les projets culturels.  Soutenu financièrement par la Fondation Drossos, l’incubateur culturel Minassa est une  plateforme de la scène culturelle et créative en Tunisie qui se charge d’accompagner les entrepreneurs culturels pour lancer leurs initiatives. Ainsi, grâce à cet accompagnement, les entrepreneurs pourraient assurer la viabilité et la pérennité de leurs projets.

Ainsi, grâce à un accompagnement de six mois, l’entrepreneur culturel pourra améliorer l’idée du projet.  Et trouver son propre modèle économique. Dans une deuxième étape, il pourrait prototyper son idée. Enfin, l’entrepreneur culturel pourrait, entre autres, accéder aux marchés internationaux et nationaux grâce à une mise en réseau.

Lors des six mois de formation, l’entrepreneur culturel pourra bénéficier d’une expertise nationale et internationale selon la spécificité  de son projet et de ses besoins (financement, administration, communication, arts et autres).

De quelle économie culturelle parle-t-on ?

L’espace se trouve à Bab Mnara. Il comprend un coworking et une salle destinée aux événements artistiques et musicaux. Tous les artistes auront la possibilité d’y accéder. Minassa fait partie de INCO, le premier réseau mondial d’accélérateur de startup green et sociale. D’ailleurs, c’est la première fois que ce réseau lance un incubateur en Tunisie.

Pour rappel,  l’économie et l’entrepreneuriat culturel en Tunisie peinent à se frayer un chemin.   Mais dans d’autres pays, la situation est autre que celle de la Tunisie. Selon Ernst & Young, l’économie créative a généré un chiffre d’affaires de 2250 milliards de dollars en 2015, ce qui représente 3% du PIB mondial, surpassant l’industrie de la télécommunication.

D’ailleurs, ces 3% du PIB mondial représentent la moyenne mondiale. Dans le cas des Etats-Unis, il s’agit en fait de 10% du PIB, 9% pour la Corée du Sud, 5% pour le Liban, selon l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle.

En France, l’industrie culturelle et créative génère davantage de bénéfices que le secteur de l’automobile, pourtant fleuron de l’industrie française. Le secteur de l’industrie culturelle et créative a généré 25,9 millions d’emplois dans le monde.


Warning: mysqli_query(): (HY000/1030): Got error 28 from storage engine in /var/www/html/leconomistemaghrebin.com/wp-includes/wp-db.php on line 2007

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here