Emploi : le contrat SIVP s’appelle désormais CIVP

CIVP - L'économiste maghrébin

Désormais, le Stage d’initiation à la vie professionnelle – SIVP s’appelle Contrat d’initiation à la vie professionnelle – CIVP. C’est ce qu’affirme le directeur général de l’Agence Nationale pour l’Emploi et le Travail Indépendant (ANETI), Youssef Fennira.

Ainsi, le directeur estime que ce changement d’appellation pourrait garantir les droits des bénéficiaires du contrat. Il précise que les employeurs auront l’obligation de respecter les droits des titulaires de diplômes supérieurs. De ce fait, les bénéficiaires du contrat ne seront plus considérés comme des stagiaires. Et d’affirmer que l’ANETI revoit à la hausse le montant de cette indemnité. Elle passe de 150 dinars à 200 dinars. Désormais on parle de CIVP et non plus de SIVP.

Du SIVP au CIVP pour quoi faire ?

Le directeur de l’ANETI indique que ces mesures sont prévues par le décret gouvernemental numéro 542 fixant les programmes du Fonds National de l’Emploi; ainsi que les conditions et les modalités d’en bénéficier. Il est publié dans le Journal Officiel de la République Tunisienne (JORT) en juin 2019.

Par ailleurs, il précise qu’en vertu du décret 542, les institutions d’accueil sont tenus d’octroyer aux demandeurs d’emploi une allocation tout au long de la durée du contrat (CIVP), du « Contrat Karama » ou bien des autres programmes d’emploi.

En effet, le Fonds national pour l’emploi comprend cinq programmes. Au travers de plusieurs type de contrats:

  • Initiation à la vie professionnelle;
  • Karama;
  • Service civique;
  • Programme Forsati;
  • Le Programme d’accompagnement des promoteurs des petites entreprises.

Quelles sont les spécificités de ces programmes ?

Le « Contrat d’initiation à la vie professionnelle » vise à répondre aux besoins des entreprises en ressources humaines. Et à faciliter l’intégration des demandeurs d’emploi et leur qualification. Et ce conformément aux exigences du marché du travail. Tandis que le « Contrat karama » a pour objectif d’encourager les établissements privés à recruter les titulaires des diplômes supérieurs.

Quant au programme « Contrat de service civique », il permet aux demandeurs d’emploi au chômage depuis un an à compter de la date d’obtention du dernier diplôme scientifique, d’exercer une activité propice au développement de leurs aptitudes et d’acquérir les compétences professionnelles qui pourraient leur assurer une intégration dans la vie active.

Puis, le programme « Forsati » assure l’accompagnement des jeunes porteurs de projets pour les aider à les concrétiser. Et leur fournir une formation complémentaire en langues, technologies de l’information, communication. Ou dans d’autres spécialités techniques, selon la nature du projet.

Enfin, le « Programme d’accompagnement des promoteurs de petites entreprises » vise à promouvoir l’esprit d’initiative, l’accompagnement et le soutien financier de ces promoteurs.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here