L’APTBEF interpelle le ministère de l’Education sur l’inscription en ligne

présidentielle anticipée - Transformation digitale
L'APTBEF adresse une demande au ministère de l'education

L’Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers (APTBEF) exprime son étonnement. Et ce, quant à l’exclusion du secteur bancaire du processus d’inscription en ligne des élèves, pour l’année 2019/2020.

Dans un communiqué rendu public, aujourd’hui 9 août, l’APTBEF rappelle à cet effet les investissements opérés en 2018 par les banques. L’objectif étant de répondre à la demande du Ministère de l’Education Nationale sur le sujet. Et de s’insérer ainsi dans la politique globale du gouvernement en matière de decasching. Celui-ci ciblant, par définition, une non exclusion totale.

D’ailleurs, les diverses communications du Ministère de l’Education Nationale à l’issue de la campagne d’inscription 2018-2019 témoignent de la réussite de l’opération.

En outre, l’APTBEF considère que l’argument éventuel lié au coût n’est pas recevable. Dans la mesure où pour l’élève une recharge téléphonique opérée auprès des revendeurs subit une taxation de 14%. Ainsi, l’APTBEF demande l’ouverture des  inscriptions à tous les canaux sans exclusion aucune.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here