îlot Chikly : la France soutient la préservation de la biodiversité

Île Chikly
Île Chikly

L’île Chikly est un trésor non seulement patrimonial, mais également écologique et culturel.

De ce fait, l’engagement de la France met l’accent sur les priorités environnementales. C’est dans ce contexte que s’inscrit la visite en Tunisie de Renaud Muselier, président de la Région Sud, du 14 au 16 juillet 2019. Une visite qui a eu lieu en perspective de la deuxième édition du Forum de la mer, à Bizerte en septembre 2019.

L’événement est organisé avec l’appui du ministère des Affaires locales et de l’environnement ainsi que celui du gouvernorat de Tunis.

A cet égard, le projet de protection des zones humides du Sud et de l’Est de la Méditerranée est né. L’îlot Chikly a, par ailleurs, toutes les caractéristiques pour faire partie des zones prioritaires ciblées. C’est la Tour du Valat (Institut de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes) qui mène ce projet avec l’appui  d’autres partenaires locaux.

De ce fait, ce projet aura pour partenaire l’Association des amis des oiseaux et WWF Tunisie, sur financements de l’Agence française de développement et du Fonds français pour l’environnement mondial.

Rappelons que l’îlot Chikly est une des réserves ornithologiques de la Tunisie.

Il est à noter que contrairement aux informations erronées qui ont circulé dernièrement, la France n’est pas concernée par aucun projet d’aménagement de l’îlot Chikly.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here