Fifak 2019 : 55 ans du cinéma engagé et pas une ride

fifak 2019 - l'économiste maghrebin

La 34e édition du  Festival international du film amateur de Kélibia (Fifak 2019), se tiendra du 28 juillet au 3 août 2019.

Le Fifak est le  premier festival africain du cinéma amateur et indépendant. Cette édition connaîtra une forte présence internationale. En effet, 21 pays seront présentés à travers des réalisateurs. Il s’agit de l’Egypte,Liban, Palestine, Jordanie, Burkina Faso, France, Ukraine, Brésil et pour la première fois, République d’Ouzbékistan. Ainsi le Fifak 2019 présente un paysage cinématographique varié.

La cérémonie d’ouverture aura lieu le dimanche 28 juillet 2019 au théâtre de plein air de Kélibia. Et ce, avec le documentaire « Encantado, le Brésil désenchanté » du réalisateur brésilien Filipe Galvin.

Le Fifak réunit plus de 1200 participants de la fédération tunisienne des cinéastes amateurs, des différentes associations cinématographiques tunisiennes, des étudiants d’écoles de cinéma, de professionnels et d’invités du secteur de l’audiovisuel, ainsi que les spectateurs présents sur place.

Le festival comprend la compétition internationale du court métrage et la compétition nationale. Par ailleurs, une exposition de photographies aura lieu dans le cadre du festival. L’exposition comprend plus de 200 photos sur les éditions précédentes du festival.

Le festival rendra hommage au cinéma palestinien

Le festival rendra hommage au cinéma palestinien. Pour cette raison, dans le cadre de la soirée spéciale Palestine, la « recollection » du réalisateur palestinien Kamal al-Jaafari sera projeté.

La soirée spéciale « Ils ont honoré le Fifak » rendra hommage à la réalisatrice et photographe libanaise Jocelyn Saab. En marge de la section « Ils ont commencé le Fifak », le comité du festival rendra hommage à la réalisatrice égyptienne Attiyat Al-Abnoudi.

L’industrie du contenu documentaire, « De l’idée à l’écriture », sous la direction de l’Egyptienne Neven Shalabi, « Direct in the Theater » de Rabii Ibrahim et un atelier de photo encadré par Zakaria chaibi sont les ateliers prévus pour cette édition.

Au menu aussi, l’association tunisienne pour la promotion de la critique cinématographique organisera un atelier de critique de cinéma. Le Fifak a signé un partenariat avec l’instance nationale de lutte contre la corruption. Dans cette perspective, Sadok Ben Turkia organisera un atelier intitulé « Jeunes créateurs contre la corruption ». De son côté, Mohamed-Ali Mansli assurera un atelier de photographie intitulé « Enfants créateurs contre la corruption ».

Aussi, le Fifak 2019 accueillera la Cinémathèque tunisienne pour la deuxième fois de suite pour le programme des rencontres de minuit.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here