Orientation universitaire pour les étudiants: quelle est la nouveauté?

L'Orientation universitaire
L'Orientation universitaire

La Maison de la Francophonie à Tunis organise, en ce lundi 24 juin, un séminaire sur le thème : « Orientation universitaire et écosystème entrepreneurial », et ce, en partenariat avec l’Institut National des Sciences Appliquées et de Technologie (INSAT).

Ce séminaire s’adresse aussi bien aux nouveaux bacheliers qu’aux étudiants, doctorants et jeunes entrepreneurs.

« Il est question de découvrir les formations universitaires », comme il le rappelle le directeur de l’INSAT, Raouf Ketata.

Selon lui, cela permet d’acquérir de nouvelles opportunités et programmes au sein des différentes structures que ce soit en Tunisie ou ailleurs.

Aujourd’hui, les étudiants auront l’opportunité de découvrir les possibilités d’étude en Allemagne, en Belgique, en Suisse, au Canada et en France en rencontrant les organismes internationaux et les responsables.

Selon Hosni Dakhlaoui, Responsable campus France a rappelé que pour les étudiants, trouveront toutes les formations requises soit plus de 34.000 formations et l’infrastructure.

La France est en train de faciliter le séjour des étudiants

Il évoque dans ce contexte : « La France est en train de faciliter le séjour des étudiants internationaux avec un nombre important. Il s’agit des frais de scolarité différenciés pour les étudiants internationaux à partir de la rentrée en septembre. Qu’ils soient des étudiants tunisiens, américains, ils devront s’acquitter des frais de scolarité. Mais la bonne nouvelle c’est qu’une trentaine d’universités ne comptent pas l’appliquer”.

Il ajoute que l’ambassade de France en Tunisie est en train de mettre en place un programme de bourse d’exonération qui sera très conséquent. Ce qui permettra la mise en place des dispositifs du séjour des étudiants internationaux.

« Aujourd’hui pour un cursus diplôme d’ingénieur, les étudiants pourront bénéficier d’un titre de séjour sur 3 années”. Notamment l’autorisation provisoire de séjour pour les étudiants qui souhaitent s’installer en France après l’obtention  de leurs diplôme. Ils auront la possibilité d’un séjour de 6 mois renouvelables », dit-il. 

Chams Ben Ezzeddine, enseignante et présidente de l’Association Maison de la Francophonie à Tunis met l’accent sur l’importance de l’orientation des nouveaux bacheliers, en mettant en avant le monde entrepreneurial en Tunisie.

Selon elle, les défis de l’employabilité évoluent. Les métiers d’avant disparaissent et de nouveaux métiers apparaissent. 

Elle ajoute qu’en proposant la carrière entrepreneuriale, on sortirait du modèle classique saturé pour être entrepreneur. « C’est un choix d’avenir professionnel », conclut-elle. 

Lors de cette rencontre,  étaient également présents des entrepreneurs, organismes/start-up et entreprises dans les domaines de l’entrepreneuriat, du business intelligence, l’intelligence artificielle, l’Internet des objets (IoT), Digital Marketing… pour présenter leur expérience et les différentes opportunités. 

Notons que la première « Maison de la Francophonie à Tunis » est parrainée par celle de Lyon (France). Elle a pour mission de promouvoir la francophonie sous toutes ses formes (scientifique, culturelle…) et entrer ainsi dans le réseau international des Maisons de la Francophonie du monde.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here