La prévention de la toxicomanie en milieu scolaire à l’honneur le 26 juin

prévention de la toxicomanie
photo : Magicmaman.com

La lutte contre l’usage des drogues, ne va pas sans déployer des efforts de prévention.

A l’occasion de la journée internationale contre l’abus de drogues, une journée de prévention sera organisé par l’Institut National de la santé(INSP) sous le thème « Prévention de la toxicomanie en milieu scolaire ». L’événement aura lieu le 26 juin 2019 à partir de 16h à l’Hôtel Golden Tulip- El Mechtel, Tunis.

Le cannabis est la drogue la plus largement utilisée

Les efforts de prévention touchent particulièrement les adolescents compte tenu du fait que les recherches scientifiques suggèrent qu’il s’agit d’un âge propice à la consommation de substances psycho-actives, et aux conduites addictives.

Le dernier rapport mondial sur les drogues en date, réalisé par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a été publié en 2018. En effet, ce rapport souligne que la consommation de drogues et les dommages qui en découlent, sont les plus élevés chez les jeunes. Ce rapport, indique que le cannabis est la drogue la plus largement utilisée aussi bien dans la population générale que chez les jeunes.

En 2016 sur un ensemble de 130 pays à travers le monde, 13,8 millions de jeunes âgés de 15 à 16 ans, soit 5,6% de la population dans cette tranche d’âge, ont consommé du cannabis au moins une fois au cours des 12 derniers mois.

Tunisie : augmentation de la consommation des substances psycho-actives

La Tunisie est dans le même cas de figure, avec notamment une aggravation alarmante du fléau d’usage de drogues et de toxicomanie, en période de post-révolution .

Ainsi dans le cadre de la surveillance épidémiologique de l’usage de drogues et de la toxicomanie chez les adolescents scolarisés âgés de 15 à 17 ans, deux enquêtes épidémiologiques nationales ont été réalisées en 2013 et 2017.

Les résultats de ces deux enquêtes ont souligné d’une part une augmentation considérable de la consommation de tabac et de l’alcool, et d’autre part une augmentation de la  consommation des substances psycho-actives.

La dernière enquête MedSPAD menée en 2017, a révélé que près d’un tiers des adolescents scolarisés âgés de 15 à 17 ans, soit 31% des lycéens, ont déclaré avoir consommé au moins une drogue autre que le tabac et l’alcool, au moins une fois durant leur vie.

Prévention : Agir !

L’apport d’une réponse efficace étant urgente, c’est dans ce contexte qu’un projet pilote de développement des compétences psychosociales des adolescents en milieu scolaire a été mis en place dans la région de Tunis.

Le projet en question vise ainsi à renforcer des facteurs protecteurs, permettant aux élèves qu’acquérir toutes les aptitudes nécessaires pour résister à la tentation et aux comportements à risque.

Ce projet est basé sur des méthodes interactives d’échanges et de partages entre élèves, professeurs et parents. Il a pour objectif de développer les compétences sociales, émotionnelles et cognitives, des adolescents, en agissent simultanément à plusieurs niveaux : famille et école, lieu d’ancrage privilégié de ces interventions.

L’événement du 26 juin sera ainsi l’occasion de généraliser cette nouvelle approche aux établissements scolaires en Tunisie, et de constituer un levier dans la promotion de la santé des adolescents.

La présence d’un large éventail d’intervenants dans le domaine de la santé scolaire et de la toxicomanie  (différents ministères et société civile) constitue également une excellente opportunité pour renforcer leur engagement dans la promotion d’un environnement scolaire favorable pour la santé des adolescents.

Comme pour tout autre problème de santé publique, il s’agit de lutter contre le fléau à la source, car  les jeunes adolescents d’aujourd’hui seront les bâtisseurs de la société de demain.

1 COMMENTAIRE

  1. C’est un plaisir pour moi d’écrire ce témoignage sur cette chose merveilleuse qui m’est arrivée la semaine dernière sur la façon dont j’ai guéri mon sida, j’ai lu beaucoup de messages de personnes guéries du VIH, mais je n’y ai jamais cru. J’étais blessé et déprimé, j’étais trop curieux et je voulais essayer le Dr Mustafa, puis je l’ai contacté par courrier électronique à l’adresse Herbalremedies21@gmail.com. Quand je l’ai contacté, il m’a assuré à 100% qu’il va me soigner, j’ai plaidé avec lui. pour m’aider, c’est un grand succès qu’il guérisse, comme il me l’avait promis, il m’a dit qu’après trois jours, j’allais vérifier mon statut sérologique, j’aurais été emmené à Unpréparé que lorsque j’allais à l’hôpital vérifier le statut I était séronégatif, je n’aurais jamais cru possible que dr. Mustafa a fait des miracles, je n’ai jamais vraiment cru en la magie mais j’ai joué avec un peu d’espoir et de foi et après tout, mais dr mustafa a changé ma vie et m’a rendu fidèle, vous pouvez le contacter à Herbalremedies21@gmail.com ou à ce que le numéro whattsapp: +2347010821863 afin qu’il puisse vous aider. Il a ajouté qu’il était également spécialisé dans les maladies suivantes: HERPES, VIH, SLA, HPV, DIABÈTE, HÉPATITE B, CANCER, FELL CELL, VIRGINAL DRY, AUTISME et ramener votre ex.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here