Wissam Ben Yedder, incontournable chez les Bleus

Wissam Ben Yedder L'Economiste Maghrébin
l’international franco-tunisien Wissam Ben Yedder effectue un retour triomphal en équipe de France (photo : Orange Sports)

Auteur d’une remarquable saison au championnat espagnol, l’international franco-tunisien Wissam Ben Yedder effectue un retour triomphal en équipe de France.

Auteur de 30 buts et 11 passes décisives cette saison avec le FC Séville, l’international franco-tunisien Wissam Ben Yedder est le troisième meilleur buteur du championnat espagnol.

Meilleur buteur derrière Messi et Benzema

Wissam Ben Yedder est classé derrière le phénoménal Lionel Messi (51 buts) et très proche du  niveau de l’attaquant –vedette du Real Madrid, Karim Benzema (30 buts). Il figure  également dans le top 6 des buteurs européens.

Rien qu’hier, dans la soirée du mardi 11 juin, il a inscrit un but à la 30e minute contre la principauté d’Andorre où la France a repris la tête du groupe H dans les éliminatoires de l’Euro 2020 après le revers contre la Turquie (0-2).

Appelé en équipe de France, l’attaquant du FC Séville, 29 ans, a déclaré dans une interview au Parisien qu’il vise désormais de jouer dans un grand club européen. Et pourquoi pas le Barça  de Lionel Messi ?

Dans le top 6 des buteurs européens

A la question de savoir quel sera sa nouvelle destination, Wissam Ben Yedder a confié :« Je rêve de jouer à haut niveau, dans les plus grands clubs du monde et d’être à côté de joueurs de classe internationale ».

Et qu’en est-il de sa saison avec son club andalou de FC Séville ? « C’est l’une des meilleures de ma carrière. Les statistiques sont là. Marquer 30 buts et figurer parmi les six meilleurs buteurs européens, donc des grands noms, c’est quelque chose de bien. Mais pour moi c’est déjà du passé. Mon but est de faire mieux dans les années qui viennent », a-t-il indiqué.

Revenant sur ses remarquables performances au sein de son club et en équipe de France, l’ancien Toulousain a confié au Parisien : « Je privilégie le travail de l’ombre et je fais très attention à mon hygiène de vie, ce qui m’a permis de boucler une saison à 50 matchs. Après je cherche toujours à améliorer mes points faibles. Par exemple, si je rate une action de but ou si je commets une perte de balle inutile, je vais tout de suite tenter de gommer ce qui ne va pas à l’entraînement suivant. C’est ma vision des choses », a-t-il assuré.

Timide mais pas mauvais garçon !

Concernant son habileté d’attaquant de poche (1m7o pour 68 kg), on dit à son propos « si on lui laisse 40 cm en face de réparation c’est déjà trop tard », il a répondu avec modestie : « C’est vrai que je suis habile et que j’essaie d’enchaîner une ou deux touches de balle dans les petits espaces le plus rapidement possible. Forcément ça déstabilise le défenseur, car c’est plus difficile pour lui d’intervenir ».

Interrogé sur son caractère réservé, Ben Yedder s’explique : « Je suis quelqu’un de timide, c’est vrai. Mais j’essaie de travailler ce côté-là pour m’ouvrir. Je dois m’améliorer là-dessus. C’est le premier pas qui est difficile pour moi. Mais je ne suis pas un mauvais garçon. Je ne suis pas méchant avec les autres ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here