Beni Watani est concerné par toutes les échéances électorales

Saïd Aïdi L Economiste Maghrebin
Beni Watani participera aux prochaines élections

Beni Watani se veut une force de demain. Telle est l’annonce du fondateur du parti Saïd Aïdi, dans une déclaration radiophonique en ce lundi 27 mai.

Selon lui, le parti Beni Watani a sillonné les 24 gouvernorats pour être une force de propositions. « La Tunisie a tous les atouts pour s’en sortir », dit-il. Tout en déclarant : « Les solutions dans tous les secteurs existent pour faire face à un pays en crise socio-économique. »

Il poursuit : « On connaît très bien la situation financière du pays. Seule la culture du travail peut renverser la donne. Mais il n’y a pas que ça, il faut de l’audace et une vision. »

Saïd Aïdi a également exprimé que le manque de clarté des politiques publiques entraîne le gouvernement vers la fuite en avant. « Nous devons sortir de la dictature du court-terme », réplique-t-il.

Il a également rappelé que 60% des membres du parti ont moins de 40 ans et 40% sont des femmes. Tout comme, il espère la parité.

Il ajoute : « A mon avis, l’Etat doit avoir assez de courage pour appliquer la loi contre l’économie informelle et être au service des citoyens. »

Enfin, sur le volet des élections législatives et de la présidentielle, « nous sommes concernés par toute échéance électorale et on y sera. D’ailleurs, on nous ne sommes pas un parti romantique. De plus, il faut sortir de l’Etat clientéliste », conclut-il. 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here