Ministère des Finances : de nouveaux services publics numériques

Ministère des Finances l-economiste-maghrebin

En collaboration avec la BCT et Monétique-Tunisie, le ministère des Finances a lancé de nouveaux services numériques. Et ce, afin de moderniser l’administration, gagner en efficacité et réaliser différentes opérations sans se déplacer.

Ces nouveaux services s’inscrivent dans le cadre d’une stratégie nationale pour le Decashing, l’encouragement à l’utilisation de moyens de paiement électronique et le rapprochement des services des citoyens et entreprises.

A cet effet, en tant que premier service à mettre en oeuvre, il s’agit d’équiper les 350 Recettes des finances de TPE. 104 Recettes ont déjà été équipées de TPE. Et ce, dans l’attente que le reste le soit également d’ici juin 2019.

Le deuxième service concerne l’adoption des moyens de paiement électronique via Internet et smartphone. Il est également possible de payer ses amendes à distance via le site amendes.finances.gov.tn ou via SMS. Et ce, en activant le code *127# pour les abonnés de Tunisie Telecom et *122# pour les abonnées de Ooredoo. Ils seront rejoints bientôt par le 3ème opérateur Orange qui est en train de finaliser son application.

Un service SMS visant à faciliter l’accès à l’information pour le contribuable

Le troisième service constitue à adopter des SMS visant à faciliter l’accès à l’information pour le contribuable. En composant le numéro 85580, il suffit d’envoyer SF matricule fiscal pour consulter sa situation fiscale.

Il est aussi possible de se renseigner sur les amendes du radar automatique, en envoyant RD N°CIN ou RD matricule fiscal. Et il est possible de s’inscrire à un service permettant de se renseigner sur ses amendes, de rappeler les échéances fiscales… Et ce, en envoyant AD N°CIN ou AD matricule fiscal.

Le quatrième service concerne les fournisseurs de l’Etat qui pourront faire le suivi du payement de leurs factures. D’ailleurs, le site web adeb-fournisseurs.finances.gov.tn permet de faire le suivi de ces factures. Il permet, également, d’avoir un aperçu instantané de la facture, de constater les oppositions émanant des Recettes des finances dans le cadre du recouvrement fiscal….

A noter que d’autres projets sont en cours de finalisation. Ils seront achevés d’ici la fin 2019. Il s’agit, selon le ministère des Finances, de l’élargissement de l’usage de la facture électronique El Fatoora, la mise en place d’un système d’information intégré pour la gestion financière et le suivi des performances des programmes annuels et la modernisation du système fiscal et de recouvrement…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here