Limogé par le PSG, Hatem Ben Arfa savoure sa revanche

Hatem Ben Arfa L'Economiste Maghrébin

En remportant, contre toute attente, la Coupe de France face au Paris Saint-Germain, le milieu offensif du Stade rennais, Hatem Ben Arfa, a pris sa revanche contre son ancien club. En effet, il accuse le PSG de l’avoir abusivement licencié.

L’image a fait le tour du monde : le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, refuse de serrer la main de Hatem Ben Arfa. Alors que le joueur transportait le trophée de la Coupe de France remportée par le Stade rennais au Parc des Princes.

En conflit avec le club parisien, son ancien employeur auquel il réclame huit millions d’euros pour « licenciement  abusif », l’international franco-tunisien tacle son ancien patron qatari, propriétaire du PSG. « Par rapport au président Al-Khelaïfi, dans la vie, il ne faut jamais sous-estimer son adversaire, parce qu’un jour, il revient… Il faut toujours respecter l’humain », a-t-il déclaré sur un ton grave et ému.

Et de poursuivre : « J’étais très ému ce soir parce que j’ai subi beaucoup et j’ai été récompensé. Je suis vraiment très content. »

Un joueur maudit ?

Notons que le milieu offensif rennais s’est engagé avec le Paris Saint-Germain en 2016 pour une durée de deux ans. Présenté comme l’une des recrues vedettes du PSG, il est finalement resté sur le banc de touche. Car son entraîneur de l’époque, Unai Emery, le trouvait « trop individuel et pas assez défensif ».

Il est ensuite écarté à partir d’avril 2017 et ne jouera aucun match lors de la saison 2017-2018 pour le club de la capitale française.

L’éclosion chez les Bretons

Libre de tout contrat avec le PSG, il s’engage avec le Stade rennais en 2018 pour une durée de deux ans.

Après plusieurs mois sans beaucoup jouer, sous les commandes de son compatriote Sabri Lamouchi, le nouveau coach Julien Stéphan lui redonne de la confiance et du temps de jeu.

L’ancien joueur du PSG joue un rôle très important dans la campagne européenne, avec la qualification face au Betis Séville, grâce à une performance extraordinaire de sa part et la victoire au match aller face à Arsenal (3-1) où il brille, malgré l’élimination au match retour (3-0).

Évoquant l’avenir de Hatem Ben Arfa, qui hésite encore à renouveler son contrat avec les Bretons, son entraîneur Julien Stéphan a déclaré à ce propos : « C’est un garçon qui a eu un parcours différent de tous les autres, qui a vécu certaines choses difficiles dans sa carrière et dans sa vie d’homme. Tout ce que je lui souhaite, c’est d’être heureux. Il peut être heureux au Stade rennais.

Un goût de revanche

A la question de savoir si son joueur fétiche éprouvait un sentiment de revanche quand le Stade rennais avait battu, contre toute attente, le prestigieux club de la capitale, le coach du Stade rennais a précisé :« Hatem Ben Arfa a extériorisé aussi le fait que c’était le PSG en face, où il avait vécu des moments difficiles. C’est quelqu’un de différent, de sensible. C’est quelqu’un qui prend les choses beaucoup à cœur, qui voulait plus que tout ramener ce trophée au club », a-t-il précisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here