Retour sur l’exposition annuelle du syndicat des métiers des arts plastiques

exposition annuelle - l'économiste maghrébin

L’exposition annuelle du syndicat des métiers des arts plastiques relevant de l’UGTT s’est tenue du 16 au 26 avril 2019 à la Cité de la Culture. 60 artistes plasticiens y ont exposé 130 œuvres tous types confondus : installation, sculpture, photo-collage, photographie, etc. Retour sur cette exposition.

Malgré les difficultés économiques, les artistes plasticiens ont pu vendre 28 œuvres artistiques exposées dont cinq pour des privés. Plus que 2000 personnes ont visité l’exposition depuis le vernissage. Un petit tour entre ces différentes œuvres nous a permis de constater que plusieurs générations d’artistes ont participé à l’exposition. Loin de tout conflit de générations artistiques. Ces artistes, chacun de son côté, a volé de ses propres ailes. Chacun a su se forger son propre monde où les couleurs règnent en maître.

En deuxième lieu, le fil conducteur entre cette constellation d’artistes est de braquer la lumière sur la période post-révolutionnaire. Et ce, chacun selon sa propre vision artistique. Troisième constat : du point de vue de la commercialisation, le nombre d’œuvres vendues a été bien limité.

Houcine Msadak, secrétaire général du syndicat des métiers des arts plastiques et commissaire de l’exposition a pris soin de nous introduire dans l’univers artistique. Et nous faire partager les soucis de l’artiste plasticien tunisien. D’ailleurs, son rapport avec l’art ne date pas d’hier. De par ses 30 ans d’expérience dans le monde des arts plastiques et des expositions, il espère exceller encore et réaffirmer encore plus son talent d’artiste. Pour cette première exposition annuelle, l’organisateur de l’exposition a préféré ne pas faire de tri pour les œuvres présentées.

Si le syndicat a choisi d’exposer à la Cité de la Culture. C’est pour ranimer cet espace public et lui donner plus d’éclat avec ces œuvres et ces couleurs.

Houcine Msadak : « C’est une vision artistique pour le vécu des Tunisiens après 2011 »

Par ailleurs, cette volonté d’exposer à la Cité de la Culture trouve son origine « dans la quasi-absence des arts plastique dans cet espace», nous confie-t-il. Cette exposition reflète une gestation artistique et sociale en Tunisie depuis 2011. « C’est une vision artistique pour le vécu des Tunisiens après 2011 », dit-il fièrement.

Malgré toutes ces ambitions, Houcine Msadak demeure sceptique quant à l’avenir du marché artistique en Tunisie. Si avant 2011, les tableaux d’art étaient bien vendus auprès de nombreux touristes et visiteurs étrangers. Le marché artistique continue de  subir, aujourd’hui, les répercussions de la dégradation du secteur touristique. Et ce, suite aux douloureux événements survenus (le Bardo, Sousse…). Actuellement, la commission d’achat relevant du Ministère des Affaires Culturelles contribue à la vente des œuvres artistiques en Tunisie. « Mais nous pensons que ce secteur est régi par une loi obsolète qui remonte aux années 60 d’où l’importance de la revoir », conclut-il.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here