Révision à la hausse du prix à la production du litre de lait

lait - l'économiste maghrébin

Le prix du litre de lait a subi une augmentation au niveau de la production de 55 millimes. Ainsi, il atteint 945 millimes comme prix minimum garanti pour la chaîne de production. C’est ce qu’affirme un communiqué rendu public, par le ministère de l’Agriculture, hier 24 avril.

Par ailleurs, le ministère a revu à la hausse la prime de transport et de la collecte du lait de 15 millimes, pour atteindre 105 millimes. Cette révision à la hausse devient effective à partir du 1er juin 2019.

En outre, les industriels recevront 30 millimes de plus, par litre transformés.

Ces augmentations viennent répondre aux revendications des agriculteurs, notamment les producteurs de lait. Il s’agit d’une revendication commune à l’UTICA et à l’UTAP. En effet les deux organisations ont revendiqué une légère révision des prix à un minimum acceptable. De plus, elles considèrent qu’une augmentation ne saurait être équitable à moins de 200 millimes par litre.

Cependant, le consommateur ne subira pas les répercussions de la hausse, d’après la même source. Elle sera répercutée sur la Caisse de compensation.

Ainsi, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, le ministre de l’Agriculture, Samir Taïeb, le président de l’UTICA, Samir Majoul et le président de l’Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche (UTAP), Abdelmajid Zar, ont signé un accord, hier 24 avril, sur le renforcement de la filière lait. L’accord en question s’étale de 2019 à 2025. A cette occasion Youssef Chahed a réaffirmé le soutient du gouvernement au secteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here