Tunisie – PNUD : 12 projets financés pour 12 millions de dollars en 2018

PNUD
Coordinateur résident des Nations unies, M. Diego ZORILLA

Le Programme des Nations unies pour le développement en Tunisie (PNUD) a organisé aujourd’hui, en partenariat avec le ministère des Affaires étrangères, une conférence sur le « Bilan de l’année 2018 et les perspectives de 2019 ». Et ce, dans le cadre de sa mission en Tunisie consistant à consolider la transition démocratique. Y sont présents : le Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Sabri Bachtobji, le Coordinateur résident des Nations unies, Diego Zorilla et le Représentant résident adjoint du PNUD Tunisie, El Kebir Alaoui. 

En 2018, les dépenses atteignaient les 12 millions de dollars pour contribuer au financement de 12 projets avec 31 bailleurs de fonds.

Notons que les ressources mobilisées pour la période 2018-2021 ont atteint les 34 M de dollars. Pour renforcer ses humaines en Tunisie, Le PNUD a réalisé entre 120 et 130 contrats dont 36 nouveaux.

Bilan à mi-parcours

Cette conférence est l’occasion de présenter les réalisations en terme de gouvernance et de développement; ainsi que les projets gouvernementaux que soutiendra le PNUD sur la période 2019-2020.

En effet, l’intervention du PNUD s’inscrit dans le plan quinquennal de développement de la Tunisie 2015-2020; mais aussi dans le cadre des Nations unies. Et ce, à travers le programme pays pour la Tunisie (Tunisie – PNUD) et le Plan cadre d’aide au développement (Tunisie -Nations Unies 2015-2019). 
Ainsi, le bilan de partenariat repose principalement sur trois domaines d’intervention. A savoir : la gouvernance démocratique; la croissance inclusive; et l’adaptation aux changements climatiques.
A cette occasion, Sabri Bachtobji a annoncé que le Tunisie présentera au mois de juillet prochain à New York le rapport Tunisie sur la réalisation des Objectifs du Développement Durable (ODD).
Rappelant la récente visite effectuée par le secrétaire général de l’ONU en Tunisie António Guterres en Tunisie, Diego Zorilla a souligné que la période 2015 – 2018 a permis de rédéfinir les priorités pour l’après 2019 pour s’aligner aux ODD. 

Le PNUD appuie en priorité les trois stratégies nationales 

D’ailleurs, en 2018, ces interventions touchaient 2733 personnes formées aux normes internationales. Notons l’engagement de 200 organisations de la société civile et 800 jeunes dans les objectifs du développement durable. Et un appui à 29 institutions et instances démocratiques pour la réussite de la transition démocratique. Car elle reste une priorité centrale pour le PNUD avec un appui aux trois stratégies nationales en relation avec ces thématiques.
 
Pour le PNUD, la transition énergétique continue à être une priorité d’intervention. Et ce, notamment en accompagnant l’accélération du Plan solaire tunisien et en redynamisant le Plan national d’efficacité énergétique. 
 
Enfin, les financements inscrits dans le cadre de la période ont permis de soutenir la Tunisie dans la mise en oeuvre des réformes structurelles. Ils ont aussi accompagné des processus essentiels à une gouvernance inclusive. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here