L’entrepreneuriat féminin mise sur la diversité et la créativité

Entrepreneuriat féminin L'Economiste Maghrébin

Miser sur l’entrepreneuriat féminin, encourager les femmes entrepreneures à oser et à prendre le risque, en rejoignant des réseaux d’entraide, tels sont les défis à relever pour un grand nombre d’entre elles.

Sous le thème « La diversité est un atout pour la créativité« , en partenariat avec la Banque européenne pour la reconstruction et le développement ( BERD), le premier meet-up est organisé par la chambre régionale des femmes cheffes d’entreprise.

Amel Hantous, présidente régionale des Femmes Cheffes d’Entreprise de la section de Tunis met l’accent sur l’importance de miser sur l’entrepreneuriat féminin. Au niveau national, la Chambre régionale des femmes entrepreneures de Tunis aidera à peu près 300 femmes porteuses de projets dans le domaine de l’extraction d’huiles à créer leurs propres entreprises. Un des projets phares est l’extraction de l’huile essentielle de Lentisque pistachier (Ghadhoum) ayant des bienfaits cosmétiques et médicinales.

Au niveau national, Mme Hantous insiste sur l’appui aux femmes rurales. Elle déclare que l’objectif est de les aider vu les propriétés thérapeutiques que cette huile présente. Elle a même employé le terme de “produit révolutionnaire”.

Mme Hantous a ajouté qu’il y aurait également des journées promotionnelles en Russie pour faire connaître le produit tunisien. Elle a également noté qu’au moins 15 exposants présenteront leur projet accompagné d’un grand défilé de mode pour viser nos créateurs tunisiens.

« La vision de l’entrepreneuriat féminin, une réalité et non une simple vision », ajoute-t-elle.

Pour sa part, Anis El-Fahem, Directeur régional du Programme d’Appui aux PME à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, a déclaré qu’au-delà du financement du projet, la BERD offre des services d’assistance technique et de conseil.

Il précise que : « Notre processus est d’identifier les besoins de l’entreprise, mobiliser l’expertise nécessaire que ce soit au niveau local ou international. »

Il estime que ce genre d’intervention couvre l’ensemble des entreprises ( stratégie, ressources humaines, système d’information, des formations sur le leadership, le marketing digital).

Selon lui, il demeure  toujours à développer l’entrepreneuriat au féminin, tout en ajoutant que la BERD   traitait en gros avec environ 700 entreprises en Tunisie, dont 20% sont dirigées par des femmes.

L’entrepreneuriat féminin est un développement économique

Présente lors de cet événement, Leila Belkhiria, présidente de la Chambre Nationale des Femmes Cheffes d’entreprise a mis l’accent sur l’importance de  l’entrepreneuriat féminin. Elle précise dans ce contexte: « On ne peut prétendre un développement économique de la Tunisie sans entrepreneuriat féminin. »

Elle conclut: « Aujourd’hui,  notre objectif est d’assurer cet équilibre régional, aller vers les régions qui n’ont pas eu la chance d’aller vers un écosystème favorisant l’entrepreneuriat féminin. Il s’agit d’une de nos priorités et il y aura d’autres projets dont vous entendrez parler ». 

Le potentiel féminin est un atout considérable et un potentiel énorme. Il peut en effet  contribuer à l’économie locale et au développement social. Aujourd’hui, le chemin est encore long, beaucoup reste à faire. La femme tunisienne aujourd’hui doit encore s’affirmer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here