Néji Jalloul : « Nous demandons pardon aux adhérents et aux militants de Nidaa Tounes »

Néji Jalloul L'Economiste Maghrébin

Au programme : la situation à Nidaa Tounes. Invité sur les ondes radiophoniques, Néji Jalloul, un des dirigeants du parti, revient sur les difficultés rencontrées en son sein, mais aussi sur le climat politique assez tendu.

Il précise : « Si nous sommes arrivés à cette situation, à savoir l’absence de confiance des citoyens envers le politique, c’est que nous en sommes responsables. Il est vrai que nous avons des difficultés. Mais sans d’audace ou volonté d’agir vite, à mon avis les choses n’iront pas dans la bonne direction. » 

Néji Jalloul : « Nous sommes responsables »

Selon lui, le manque de communication et le banditisme politique sont les maux d’une situation plus détériorée que jamais. Il ajoute : « S’il y a des problèmes, nous sommes responsables. Et nous demandons pardon aux adhérents et aux militants de Nidaa Tounes. » 

Il appelle les anciens dirigeants politiques, à l’instar du secrétaire général du parti Machrou3 Tounes Mohssen Marzouk, et le président du parti Bani Watani Said Aïdi à retourner à Nidaa Tounes et participer au prochain congrès. Il en va de même du chef du gouvernement. 

Quant au gel de l’adhésion de Youssef Chahed à Nidaa Tounes, Néji Jalloul a assuré que ce gel sera levé. Il a évoqué que son adhésion avait elle aussi été gelée auparavant avant d’être levée.

Il a rappelé aussi le retour de Mondher Belhadj Ali à Nidaa Tounes dernièrement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here