Hichem Ben Ahmed : le Brexit a retardé la signature de l’accord de l’Open Sky

Le ministre du Transport, Hichem Ben Ahmed, a participé, aujourd’hui, à un débat sur « le transport et la logistique au service du commerce et de l’investissement »,  organisé par le Conseil des chambres mixtes de Tunisie.
Dans ce cadre, Hichem Ben Ahmed a déclaré que le Brexit a retardé la signature de l’accord de l’Open Sky avec l’Union européenne. « Le problème est lié au premier article de l’accord. Et il sera résolu d’ici fin mars 2019« , a assuré le ministre.
Ainsi, il a tenu à souligner que le choix de l’Open Sky a été déjà fait. Au niveau technique, les négociations sont finalisées.
Interpellé sur la situation de Tunisair par rapport à l’Open Sky, le ministre a précisé que la compagnie aérienne est aujourd’hui prête à la concurrence. Et d’ajouter que son grand souci est que son programme est trop ambitieux par rapport à ses moyens.
« Le plus important n’est pas d’augmenter le chiffre d’affaires, mais la perception est mauvaise. Nous sommes à un taux de 40% du temps de régularité. L’objectif est d’atteindre un taux de 80%. Et il faut se préparer à louer des avions parce qu’il y a un retard d’acquisition de nouveaux avions« , a expliqué M. Ben Ahmed.
Dans le même sillage, Habib Makki, DG de l’Aviation civile, a fait savoir que Tunisair est obligée de modifier son plan de flotte. « L’acquisition de cinq nouveaux avions Airbus A320 est retardé pour 2020. Mais, des négociations sont en cours pour les acquérir avant la fin de 2019« , a-t-il annoncé.
Notons que le plan initial a prévu, en 2008, d’acquérir 16 nouveaux appareils. Actuellement, la situation financière de la compagnie aérienne et du dinar tunisien ont obligé Tunisair à revoir le mode du financement. Sachant qu’aujourd’hui le coût d’un avion est de l’ordre de 80 millions de dollars.
Évoquant le plan de restructuration de Tunisair, M. Makki a fait savoir que le plan de préparation d’adaptation d’effectif par rapport à la flotte consiste à libérer 1200 employés et à recapitaliser Tunisair.
S’agissant de la situation de Tunisair Express, le responsable a précisé que son trafic est déficitaire et qu’elle ne peut pas vivre seulement par le trafic domestique.
Débat sur « le transport et la logistique au service du commerce et de l’investissement » organisé par le Conseil des chambres mixtes de Tunisie.

Laisser un commentaire