Tarek Chérif plaide pour l’implication de la diaspora tunisienne

diaspora tunisienne - l'économiste maghrébin
Tarek Cherif président de la conect

 Tarek Chérif , président  de la confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT), a affirmé que le sujet de la diaspora tunisienne est l’une des priorités de son organisation.  

Dans une déclaration accordée  à la presse, en marge de l’événement Business Forum DiafrikInvest, organisé par  la CONECT, Tarek Chérif a affirmé qu’il s’agit d’un sujet prioritaire pour l’organisation. Dans le même ordre d’idées, il a affirmé que la première réunion de l’organisation en 2011 avait porté sur ce sujet.

La diaspora tunisienne est une source d’entrée de devises. Elle présente aussi  un potentiel considérable pour l’investissement en Tunisie. Par ailleurs, les Tunisiennes et Tunisiens résidents à l’étranger ont plusieurs compétences.  Ils  maîtrisent  plusieurs technologies. L’intervenant a souligné  l’importance du transfert de ces technologies.

Le président de l’organisation a regretté que la relations des Tunisiens résidents à l’étranger se limitent uniquement aux  vacances  estivales.  Ainsi, pendant cette période, la diaspora tunisienne n’a pas le temps de prendre connaissance des opportunités d’investissement en Tunisie. Il précise que l’émigré résidant à l’étranger  pourrait choisir d’ouvrir une filiale de son entreprise en Tunisie. Sans nécessairement revenir définitivement au pays. Il pourrait également faire les acquisitions nécessaires au bon fonctionnement de son entreprise en Tunisie », ajoute-t-il.

Ainsi, la nécessité de simplifier les procédures pour les Tunisiens résidents à l’étranger s’impose pour l’intervenant.  Dans le même contexte, l’intervenant a fait savoir que la Conect lance périodiquement des activités pour informer les TRE des opportunités existantes. Par ailleurs, il a rappelé qu’une des solutions intéressantes pour faciliter le financement d’éventuels projets est le crowdfunding, un instrument incontournable pour le succès des investissements, selon M. Tarak Chérif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here