Finale retour Est-Al Ahly : 60.000 spectateurs au stade de Radès ?

CAF

En attendant la décision finale de la CAF de déterminer le nombre des supporters autorisés à assister à la finale retour de la Ligue des champions… Le ministère de l’Intérieur se dit prêt à assurer la sécurité de 60.000 spectateurs.

Énorme défi sécuritaire : à l’issue de leur réunion avec le président de la Fédération tunisienne de football, Wadii Al Jari, les hauts cadres du ministère de l’Intérieur ont donné leur accord pour la présence de 60 mille spectateurs au stade de Radès lors du  match retour entre l’Espérance de Tunis et Al Ahly d’Egypte, vendredi 9 novembre.

En attendant la décision de la CAF

Des consultations sont actuellement en cours avec la CAF afin de déterminer le nombre final de supporters qui seront autorisés à fouler le stade de Radès.  

A rappeler que la CAF vient d’exiger des mesures sécuritaires renforcées, en prévision de cette finale retour. Elle a également décidé la fermeture du virage au public et de réserver la moitié droite du stade aux supporters Ahlaouis. La Fédération tunisienne de football souhaite naturellement l’annulation de la sanction relative à la fermeture du virage sud.

Notons que les sanctions de la CAF sont motivées par les événements survenus lors du match retour de la demi-finale de la Ligue des champions, des Sang et Or, contre le club angolais de Primeiro Agusto. La commission de discipline de la CAF a infligé à l’EST une amende de 300 mille dollars et deux matchs huis clos, avec sursis.

En attendant la décision de l’instance africaine, un premier lot de billets sera mis en vente à partir de ce mardi 6 novembre.

Azaro ne jouera pas la finale

D’autre part, et suite à la victoire douteuse d’Al Ahly en finale aller de la Ligue des champions, le conseil de discipline de la CAF a décidé, hier lundi, de suspendre l’attaquant marocain Walid Azaro pour deux matchs, dont la finale retour.

Walid Azaro avait obtenu deux penalties imaginaires en se déchirant le maillot sur le 2ème but pour tromper l’arbitre, lequel est tombé lourdement dans le panneau.

Toutefois, et jusqu’à nouvel ordre, l’instance africaine n’a pas retiré les cartons jaunes ayant précipité l’élimination de Chamseddine Dhaouadi et Franck Kom du match retour. Probablement pour contrebalancer la suspension du sulfureux attaquant marocain lors de la rencontre décisive du vendredi 9 novembre à Radès.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here