Limogeage de Faouzi Benzarti : le dessous des cartes

Faouzi Benzarti L'Economiste Maghrébin

Quels motifs expliquent le limogeage du sélectionneur national Faouzi Benzarti ? Pourtant, il est l’artisan de la qualification de l’Equipe nationale à la CAN 19 ?

Le bureau exécutif de la FTF a publié ce samedi 20 octobre un communiqué laconique. Par ce communiqué, il a exprimé sa décision de mettre fin à la mission du sélectionneur national Faouzi Benzarti.

La nomination d’un nouveau sélectionneur sera précisée au mois de janvier 2019. L’intérim sera assuré par Maher Kanzari et Mourad Okbi lors des deux prochains matchs officiels de la sélection. Ceux pour la phase éliminatoire de la CAN 2019.

Les observateurs estiment que la qualification de la sélection pour la CAN 2019 justifie la prise de cette décision. Les deux prochains matchs seront sans enjeu.

Surprise

D’ailleurs, ce limogeage intervient quelques mois après la nomination de Faouzi  Benzarti à la tête de l’Equipe nationale, après l’humiliation subie en Russie. Cependant, la surprise est générale en raison des récents résultats de l’Equipe nationale qui s’est qualifiée pour la CAN 2019 à la tête de son groupe, avec trois victoires en trois rencontres.

Pour sa part, le porte-parole de la Fédération tunisienne de Football, Hamed Maghrebi, s’est exprimé samedi sur  les ondes de Mosaïque FM. Il a déclaré que le limogeage du sélectionneur national, fait suite à l’évaluation du rendement de la sélection. Mais aussi des résultats obtenus et enfin, des rapports de l’entraîneur national avec les joueurs.

Quelle est la vraie raison ?

En lisant entre les lignes, on comprend le vrai sens de ce message. La vérité, c’est que la FTB n’a guère apprécié le rendement de la sélection lors des derniers matchs contre le Swaziland et la double confrontation face au Niger. De même, le caractère ombrageux de Faouzi Benzarti et sa tendance à bousculer ses joueurs n’ont pas été appréciés. Un sentiment de malaise, voire de lassitude, auprès des joueurs, notamment ceux qui évoluent dans des championnats européens se serait développé.

Trahison et humiliation

« Trahison », s’est écrié le sélectionneur démis sur les ondes de la même radio : « J’ai tout laissé derrière moi pour entraîner l’Equipe nationale, ils m’ont trahi.  Je considère mon limogeage comme une trahison et une humiliation pour tous les entraîneurs tunisiens. »

Et d’ajouter qu’il a tout lâché au Maroc (où il entraînait le Wided de Casablanca) pour prendre les rênes de la sélection. D’ailleurs, il n’a pas signé un contrat avec la FTF parce qu’il pensait qu’il remplissait un devoir national.

Concernant son présumé manque de communication avec ses joueurs, Faouzi Benzarti a assuré qu’il sait communiquer avec ses poulains. Il a précisé : « Ce n’est pas à Wadii Jarii de me donner des leçons », a-t-il ajouté.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here