« Sabou wala ma sabouch, Zadou wala ma zadouch », inchallah we can !

transition L'Economiste maghébin

Alors qu’il n’y a plus dans ce pays que désamour et désenchantement, l’horloge du temps elle, tourne, et je doute que tout le monde en soit conscient.

Heureusement que le ministre de l’Education, Hatem Ben Salem, sur la sellette malgré lui, a pris la sage décision d’interdire les Smartphones en milieu scolaire. Il était vraiment temps…

« Il faut arrêter d’emmerder les retraités« , a pesté l’autre jour le président Macron. Comme pour se racheter d’un acharnement sur ses compatriotes séniors qu’il a lui-même suscité. Une réaction intempestive qui devrait donner à réfléchir…

Lignes rouges, et maintenant lignes jaunes, on ne compte plus toutes les lignes qui ont été franchies. A tel point, qu’on ne sait plus à quelle ligne se vouer. Que les municipalités se décident enfin à faire leur guerre des trottoirs en imposant une limite jaune et à restituer les lieux aux usagers est une excellente nouvelle.

D’aucuns diront une guerre de plus de perdue… On a beaucoup parlé ces dernières semaines de transition écologique et de tous ces pollueurs qui infectent la planète. Même si dans nos contrées, on est encore à se demander si la transition démocratique, dont on attend beaucoup, va aboutir ou non.

Que dire d’une transition écologique qui reste pour le citoyen lambda une notion inconnue. Trier, composter, recycler  et avant tout punir…

Je me demande, d’ailleurs, où a bien pu passer notre dépollueur en chef Riadh Mouakher, d’habitude si expansif ? Et si on lui demandait ce qu’il pense des pistes cyclables, dont on ne compte plus les bienfaits et sur l’homme et l’environnement ?

Je devine déjà sa réponse : il y a tellement d’autres priorités ! Pistes cyclables pour un transport urbain propre, on peut toujours rêver… Je suis bien obligé de revenir sur terre : alors, sabou wala ma sabouch, zadou wala ma zadouch ? Rassurez-vous, inchallah we can !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here