Watfa Belaïd: « Arrêtons de prendre le pays en otage »

Watfa Belaïd L'Economiste Maghrébin

Le paysage politique a fini par devenir un facteur d’instabilité.  Quelle analyse peut-on dresser aujourd’hui ? Watfa Belaïd, présidente du comité central du parti Machrou3 Tounes, est revenue sur le sujet.

Watfa Belaïd a rappelé qu’avec l’approche des élections législatives, le constat est clair. Elle souligne qu’en effet le blocage politique concerne tout le processus constitutionnel, à savoir : l’élection du président de l’ISIE et l’instauration de la Cour Constitutionnelle.

Pour s’expliquer watfa Belaïd déclare : « Ce que je veux dire, c’est que la crise politique a bloqué le processus constitutionnel. Elle a même entraîné une crise économique, soit un processus économique à l’arrêt. Aujourd’hui, nous demandons qu’il y ait une trêve politique. Il s’agit d’un appel urgent aux forces politiques de s’unir, afin d’instaurer une paix politique et sociale. »

Selon Mme Belaïd, la solution réside dans l’union des forces progressistes et modernistes. Autrement dit, l’intérêt national doit primer sur tout autre considération.

Elle ajoute : « Si la classe politique n’arrive pas à comprendre cet impératif, c’est peine perdue. Pour toute personne patriote, il est important d’agir. »

Et de conclure : « Arrêtons de prendre le pays en otage et pensons à ce peuple tunisien qui ne nous pardonnera pas et parce que l’histoire ne le pardonnera pas non plus. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here