Communes : nouvelles mesures pour faire face au manque de ressources humaines

RH communes
Youssef Chahed à l'ouverture de la la première journée nationales des collectivités locales

A l’occasion de la tenue de la première édition de la Journée nationale des collectivités locales, le chef du gouvernement a annoncé un ensemble de mesures. Celles-ci s’inscrivent dans le cadre du programme du renforcement des ressources humaines des communes. Elles visent l’amélioration du taux d’encadrement dans les municipalités et communes.

Ainsi, l’objectif consiste à augmenter le taux d’encadrement dans les communes de 11%. Il sera de 15.5% à l’horizon 2019 et de 20% à l’horizon 2023.

En effet, « cela permettra aux communes de renforcer leurs compétences par de nouvelles spécialités prioritaires, sans pour autant les faire peser sur la masse salariale de la commune », affirme le chef du gouvernement.

Ainsi, c’est dans le cadre d’un nouveau plan stratégique que le chef du gouvernement a annoncé la mise en place d’un nouveau système de financement pour l’emploi des diplômés de l’enseignement supérieur.

Faire face au manque des RH dans les communes

Plusieurs départements ministériels se penchent actuellement sur les formalités de la mise en place de plan. Ce même plan prévoit un financement commun, entre l’Etat et les communes concernées, avec l’appui des bailleurs de fonds actifs dans le domaine des collectivités locales. Et ce, à travers des mécanismes et des programmes de coopération internationales.

Le plan annoncé par le chef du gouvernement propose la facilitation de la mobilité des fonctionnaires entre les administrations centrales et les communes.

A l’issue de cette journée nationale, le chef du gouvernement a annoncé la création d’une bourse dédiée aux emplois communaux. Elle permettra aux communes de recruter directement des demandeurs d’emploi, et ce, en fonction de leur besoin en ressources humaines.

Sur un autre volet, des institutions universitaires ayant trait à l’action communale (écoles d’ingénieurs, urbanisme, aménagement du territoire et autres) seront agréées par l’Etat pour assurer des cycles de formation au profit des cadres qui seront recrutés par les communes.

L’Etat prendra en charge pour une durée de quatre ans et jusqu’à 50% du salaire des cadres recrutés.

Enfin, pour permettre aux communes un meilleur accès aux mécanismes d’employabilité, le chef du gouvernement a annoncé l’élargissement du champ d’intervention des contrats relatifs au Stage d’initiation à la vie professionnelle (SIVP). A travers cette mesure, le stagiaire bénéficiera d’une prime supplémentaire, en plus des primes prévues par ce type de contrat.

Enfin, le chef du gouvernement n’a pas manqué de souligner que la démarche de la décentralisation sera progressive. « La démocratie participative est une vision, une stratégie et une culture », conclut Youssef Chahed.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here