Logement : 74% des Tunisiens misent sur leurs ressources propres

logement - L'économiste maghrébin

74% des familles ont bâti leurs logements avec leurs propres moyens. C’est ce qu’affirme Néjib Snoussi, directeur général de l’Habitat auprès du ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire. Cependant, les Tunisiens semblent avoir toujours des soucis quant à l’accès au logement. 

Lors d’un séminaire intitulé « Quel avenir pour le logement en Tunisie ? », organisé par l’Institut tunisien des études stratégiques (ITES), Néjib Snoussi a affirmé qu’en 2015,  74% des familles ont bâti leurs maisons avec leurs propres moyens. 23% des Tunisiens se sont adressés à des promoteurs immobiliers privés. Contre uniquement 3% de Tunisiens qui ont bâti par l’intermédiaire de promoteurs immobiliers publics.

En 2014, le nombre de logements avait atteint 3289903 logements pour 2712976 familles.

Zoom sur l’historique du logement en Tunisie

L’intervenant a, en effet, affirmé que l’Etat depuis l’indépendance a œuvré pour mettre en place une politique sociale du logement. Ce secteur a connu quatre étapes. La première étape s’étale de 1956 à 1973. Elle est relative à l’intervention de l’Etat par la démolition des logements insalubres.

La deuxième étape s’étale de 1974 à 1988. Elle concerne la création de plusieurs institutions publiques chargées de la politique du logement : la Caisse Nationale d’Epargne Logement (CNEL) en 1973, l’Agence foncière d’habitation (AFH) en 1973, la Société de promotion des logements sociaux (Sprols), l’Agence de réhabilitation et de rénovation urbaine (1981). La troisième étape s’est déroulée de 1988 à 2014. Pendant cette période plusieurs acquis ont été réalisés, à l’instar de la transformation de la CNEL en Banque de l’Habitat en 1989. Durant cette période, les banques ont reçu la permission de fournir l’épargne logement. En 1988, l’Etat a mis en place la stratégie nationale du logement.

Le secteur du logement a réussi plusieurs paris

Il en ressort de cette stratégie plusieurs actions. A l’instar de la mise en place de plusieurs incitations fiscales au profit des promoteurs immobiliers qui vont faire du logement en 1994. Suivra la publication du  Code de l’aménagement territorial et de l’urbanisation. Et en 1997, les banques commerciales ont commencé à fournir l’épargne logement.

La quatrième étape a commencé en 2014. En effet, le ministère de l’Equipement a préparé une étude qui porte sur une nouvelle stratégie sur le logement. En octobre 2015, les orientations stratégiques ont été arrêtées. L’étude cible plusieurs domaines. Qui sont :

La révision des lois relatives à la propriété  foncière :

  • La révision des lois qui portent sur la promotion immobilière;
  • L’examen du partenariat public-privé;
  • L’accord de plus d’incitations au profit du logement social;
  • La révision des outils du financement du logement;
  • L’aménagement des quartiers populaires. En conclusion, il semble que la politique logement en Tunisie ait encore du chemin à faire pour inclure toutes les catégories sociales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here