Recommandations économiques pour un meilleur décollage

recommandations économiques - L'économiste maghrébin

Les participants à l’atelier «Mesures pour la promotion des activités économiques» ont été unanimes sur l’importance d’agir en urgence pour  faciliter les activités économiques. Des recommandations économiques ont été présentées. 

En effet, l’atelier a eu lieu dans le cadre de la Conférence nationale sur les orientations économiques et sociales du projet de loi de finances 2019. Par ailleurs, l’atelier cherche à recueillir un maximum de recommandations. Pour rappel, l’atelier est présidé par Samir Majoul, le président de la Centrale patronale, Hichem Elloumi, vice-président de l’UTICA et Zied Ladhari  ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale.

D’ailleurs, économistes, fonctionnaires et maires de plusieurs municipalités sont intervenus afin de donner les meilleures recommandations économiques possibles. A partir de leurs expériences, ils ont formulé plusieurs propositions pour booster l’économie tunisienne.

Recommandations économiques en vue d’un meilleur projet de loi de finances 2019

Par ailleurs, les intervenants ont été unanimes sur la nécessité de faire de la loi de finances 2019, un outil de déblocage de la situation économique. Dans ce sens les propositions ont afflué. Parmi les recommandations économiques récurrentes:

  • La régularisation des problèmes fonciers pour ne pas entraver le bon déroulement des projets;
  • Plus de souplesse et moins de lenteurs pour les démarches relatives aux marchés publics;
  • Booster l’investissement culturel privé et revoir le rôle de la BTS et la BFPME dans le financement des projets culturels;
  • Accorder plus d’intérêt aux régions, notamment aux régions à fort potentiel;
  • Eviter les notes communes ministérielles;
  • Faciliter les procédures des ventes du patrimoine de l’administration pour avoir des ressources supplémentaires à l’administration;
  • Revoir la fiscalité;
  • Revoir les délais de réponse de l’administration.

En conclusion, Zied Ladhari a affirmé  la pertinence de plusieurs propositions. Cependant il a précisé  que toute les propositions formulées ne relèvent pas de la loi de finance 2019. Il a fait savoir que les propositions de plusieurs intervenants aideront le gouvernement à peaufiner la loi de finances. Il a espéré que ce genre de rencontres deviendra une tradition annuelle.

Toutefois, d’ici l’adoption de la loi de finances 2019, les organisations nationales et les catégories professionnelles ne manqueront pas de formuler leurs remarques sur le PLF 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here