Le bloc Al Wataniya sera l’amorce d’une nouvelle dynamique politique

Leyla Hamrouni L'Economiste Maghrébin

Le bloc parlementaire Al Wataniya compte s’ouvrir à d’autres députés, indépendants et démissionnaires, de Machrou3 Tounes et d’Afek Tounes. 

Leyla Hamrouni, députée du bloc Al Wataniya, a annoncé qu’une conférence de presse se tiendra le 27 août avec la présence de plus de 35 députés.

Ils représenteront El Wataniya (démissionnaires du bloc El Horra – Machrou3 Tounes, démissionnaires du groupe Afek Tounes et autres députés indépendants).

Selon Leyla Hamrouni, l’objectif de ce nouveau bloc parlementaire consiste à rompre avec les groupuscules et la fragmentation.

Ces derniers compliquent le vote, au sein des commissions parlementaires et en séances plénières, des lois et de l’élection des membres de la Cour constitutionnelle.

Pour Leyla Hamrouni, l’incapacité à trouver un compromis pour l’élection des membres de la Cour constitutionnelle était le plus grave et désolant.

Comment est née l’idée d’élargir Al Wataniya ?

Elle explique à cet effet : « Ce nouveau bloc parlementaire facilitera les concertations entre ses membres ».

Leyla Hamrouni a précisé qu’après la dispersion du bloc de Nidaa, les démissionnaires souhaitent créer une troisième force au sein de l’ARP.

Etant à la fin du mandat parlementaire, nous sommes incapable d’achever la mise en place des instances constitutionnelles ! Par ailleurs, la formation de ce groupe pourrait être l’amorce d’une nouvelle dynamique politique de rassemblement. En effet, les membres de ce nouveau groupe sont des indépendants issus de la mouvance démocratique et centriste ».

Et d’ajouter : Ce bloc n’est pas une réaction aux nouvelles alliances. C’est une tentative d’accélérer le vote de lois.  Il vise à permettre à l’opinion publique l’accès à un large éventail de forces politiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here