Nidaa Tounes entre le marteau et l’enclume

Nidaa Tounes L'Economiste MaghrébinNidaa Tounes

Après des mois d’absence, le comité politique du parti Nidaa Tounes s’est réuni, dans la soirée du lundi 9 juillet à Tunis, pour débattre du prochain congrès qui devrait se tenir dans quelques mois sauf que le nombre des présents était insuffisant pour ouvrir les débats. 

Lors de la réunion, il y a eu tout de même des discussions, mais qui ont porté essentiellement sur la situation sécuritaire loin de l’ordre du jour programmé, à savoir le congrès électif. Mongi Harbaoui, porte-parole du parti Nidaa Tounes, a souligné que seuls neuf des 32 membres se sont présentés, à savoir Sofiene Toubel, Mohamed Souf, Ons Hattab, Ramzi Khamis, Khansa Ben Harrath, Zohra Driss, Moncef Sellami, Akrem Moulahi et Ahmed Zaglaoui. 

Neuf membres du parti Nidaa Tounes présents

Autrement dit, les 23 autres membres ne se sont pas manifestés, à titre d’exemple Néji Jalloul, Faouzi Elloumi, Salma Elloumi, Hafedh Caïd Essebsi. Ce qui prouve que la crise au sein du parti persiste et qui laisse présager que le congrès ne se tiendra pas.

Rien ne va plus à Nidaa Tounes malgré  les appels à l’union qui se succèdent sans que la situation ne s’éclaircisse. En somme, les nidéistes sont plus divisés que jamais. Aux dernières nouvelles, tout le monde se voile la face depuis que le guerre froide a éclaté entre Youssef Chahed et Hafedh Caïd Essebsi.  Quant à la tenue du congrès, il semble qu’elle ait été renvoyée – encore une fois – aux calendes grecques.

Par

Publié le 10/07/2018 à 14:34

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin

Send this to a friend