L’hommage à Mohamed Charfi, 10 ans après sa disparition

Mohamed Charfi L'Economiste Maghrébin
Hommage à Mohamed Charfi

Cela fait dix ans que Mohamed Charfi, l’intellectuel engagé,  l’homme politique a disparu. Ses proches, ses amis et tous ceux ou celles qui l’ont côtoyé  de près ou de loin lui rendent hommage en cette journée samedi 30 juin 2018.Plusieurs conférenciers ont témoigné  ce matin du parcours de Charfi, en abordant certaines thématiques dont il a longtemps milité et défendu à l’instar de l’égalité, l’identité maghrébine et bien d’autres….

Ses amis, ses camarades et ses collègues ont salué l’homme des lumières qu’il était et se sont exprimés autour de quatre axes : être libre aujourd’hui, l’égalité aujourd’hui, être musulman aujourd’hui et être maghrébin aujourd’hui.

Rencontré lors de cette journée, Noomane Fehri, ancien ministre des Tics a souligné: « Mohamed Charfi  était un citoyen du monde. Il croyait à l’égalité et surtout à la Tunisianité. Je crois que c’est le premier qui a parlé d’une civilisation tunisienne  spécifique ».

De son côté,  Mohamed Bennour, membre du parti Al Badil Ettounsi, a salué la mémoire d’un homme qui a su  défendre les valeurs de la liberté, du  progrès, mais surtout, il voulait voir une Tunisie moderne. D’ailleurs, il était très fier de son pays. D’où sa citation: « Nous sommes arabes et musulmans, mais avant tout nous sommes des Tunisiens et fiers de l’être. J’ajouterai que c’est un homme de compromis.  Tout comme, il a inculqué à ses étudiants l’amour de la patrie, l’amour de la liberté, le combat pour les idées progressistes ». 

Selon, Mourad Sakli, un ancien ministre de Culture, Mohamed Charfi était un visionnaire. Il précise qu’au delà des postes qu’il a occupé, ses valeurs étaient les mêmes. « Il a longtemps  exprimé et  écrit dans une même direction celle de la voie de la modernité, l’émancipation. Une personnalité dont la Tunisie peut être fière », a-t-il poursuivi.  

« L’homme était  un fervent de la liberté de pensée »,  souligne Fatma Marakchi Charfi, universitaire, une proche de Mohamed Charfi, tout en poursuivant: « Lui seul avait cette  volonté d’aider les autres, mais aussi sa capacité d’écoute ». Elle  ajoute: « Pour la Tunisie, c’est dommage qu’il ne soit plus avec nous durant la période de la révolution parce que je suis sûre et certaine que les choses auraient évolué autrement « . 

Mohamed Charfi le libre penseur

 Faouzi Charfi, dirigeant d’Al Massar, lui aussi n’a pas manqué de rappeler les qualités de Mohamed Charfi, un libre penseur », a-t-il dit. Et de poursuivre: « Il a su briser les chaînes du conservatisme tunisien et  réfléchir en homme libre sur plusieurs thématiques démocratie, liberté, égalité homme-femme, tout en insistant sur la tunisianité des Tunisiens ». 

Présent lors de ce colloque, Hassen Zargouni, directeur général de Sigma Conseil, lui a rendu aussi hommage, en mentionnant que Mohamed Charfi fait partie des grands hommes et que son legs  est encore présent parmi nous. 

En l’espace d’une journée,  des personnalités nationales et européennes se sont exprimées par des témoignages pour livrer leurs appréciations sur l’homme, l’intellectuel, le réformateur et le militant….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here