Signature de la Charte du dialogue social entre Tunisie Telecom et la FGT

Dialogue social L'Economiste-maghrebin
La Charte a été signée avec la présence de Anouar Mâarouf

Tunisie Telecom et la Fédération générale des Télécommunications relevant de l’UGTT ont signé la Charte du dialogue social hier 28 juin, à Tunis. La charte a été signée par Nabil Hammami, secrétaire général au sein de Tunisie Telecom et Mongi Ben MBarek, secrétaire général de la Fédération tunisienne des Télécommunications.  

Le PDG de Tunisie Télécom, Mohamed Fadhel Kraiem, a affirmé lors de son intervention que le projet s’inscrit dans le cadre d’un mémorandum d’entente entre la présidence du gouvernement et la ville de Suresnes en France, signé en octobre 2014. Il s’agit d’une étape importante dans l’instauration d’un pacte de dialogue social entamé par Tunisie Telecom en juin 2017. Mohamed Fadhel Kraiem a rappelé les phases qui ont précédé la signature de ce partenariat. En juin 2017, Tunisie Telecom a adhéré à un programme d’échange d’expertises avant d’entamer un dialogue avec son partenaire social pour élaborer un pacte social qui encadre tous les dialogues au sein de Tunisie Telecom.

Accompagné d’une délégation, le maire de la ville de Suresnes a effectué une visite à la direction de Tunisie Telecom. La délégation française a promis de mettre à la disposition de Tunisie Telecom son expertise en matière de dialogue social. En septembre 2017, une délégation de Tunisie Telelcom a visité la ville de Suresnes pour regarder de près son modèle de dialogue social reconnu par l’Organisation Internationale du Travail.

Au mois de mars 2018, un accord a été signé entre la direction générale de Tunisie Telecom et la Fédération générale des Télécommunications qui porte sur la création d’une commission chargée de l’élaboration d’un pacte social qui a été réalisé trois mois après. Pendant la même période, Béatrice de Lavalette, adjointe au Maire de Suresnes, déléguée aux Ressources humaines et au Dialogue social, vice-présidente du Conseil régional d’Ile-de-France en charge du Dialogue social, accompagnée d’une délégation, a effectué une visite à Tunisie Telecom.

Le PDG de TT n’a pas manqué d’indiquer que Tunisie Telelcom passe par une période critique caractérisée par plusieurs défis extérieurs : la situation économique difficile à l’échelle internationale, la compétitivité et les défis internes qui portent sur la qualité de service.

Présent à la cérémonie, le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, a déclaré lors de son intervention que la signature de la charte n’est pas l’objectif en lui même. Pour lui, l’objectif est de faire régner un climat social propice à la production et la productivité au sein de l’entreprise. Mettant en valeur l’importance des expériences étrangères en matière de dialogue social, l’intervenant a rappelé que la Tunisie a déjà obtenu le prix Nobel grâce au dialogue social.

Quand le dialogue social triomphe

Béatrice de Lavalette a affirmé, de son côté, que l’expérience du dialogue social dans sa ville a permis de réaliser plus de 20 accords gagnant-gagnant avec les trois syndicats français. Un accord signé porte sur l’ouverture tous les dimanches de la médiathèque de la ville. Dans le même contexte, elle a affirmé que l’expérience de Tunisie Telelcom en matière de dialogue social est sur la bonne voie.

Le ministre des Technologies de la communication et de l’Economie numérique, Anouar Mâarouf a indiqué qu’un bon climat social et un bon dialogue social au sein de l’entreprise ne peuvent que renforcer la compétitivité des entreprises et améliorer la qualité des services pour les clients. Dans le même contexte, il a appelé l’UGTT à faire réussir cette expérience et donner son avis sur le prochain Code numérique qui est déjà en cours d’élaboration.

Le secrétaire général de la Fédération tunisienne des Télécommunications, Mongi Ben MBarek, a affirmé que cette expérience a réussi grâce au consensus, au respect et au dialogue mutuel. Dans le même contexte, il a affirmé que l’esprit participatif était le mot d’ordre tout au long du processus.

Pour rappel, la Charte du dialogue social signée entre Tunisie Telecom et la Fédération générale des Télécommunication se base sur le respect, la confiance et la transparence, la culture de l’excellence et la culture d’appartenance à la société.

La charte œuvre à la réalisation des objectifs suivants :

  • Œuvrer en faveur d’un dialogue durable, responsable et efficace et résoudre les litiges par la négociation;
  • Travailler conjointement pour réaliser le développement économique et social de la société;
  • Améliorer la qualité des services fournis et renforcer la compétitivité de l’entreprise;
  •  Valoriser les acquis et les résultats communs de ce dialogue dans l’intérêt de toutes les parties.

[raside number= »3″ tag= »dialogue social « ]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here