570 000 touristes russes sont attendus en Tunisie en 2018

Touristes britanniques - l'économiste maghrébin

Le marché russe des voyages a été au cours des trois dernières années l’une des révélations les plus heureuses du tourisme tunisien. En effet, le nombre de touristes russes est passé de 48 000 en 2015 à 620 000 en 2016 et à 515 000 en 2017.

Pour l’année 2018, plus de 570 000 touristes russes sont attendus en Tunisie ; soit une évolution de 10% par rapport à 2017. L’affluence russe n’est visiblement plus tributaire des considérations géopolitiques qui affectent les relations russes avec deux grands marchés : la Turquie et l’Egypte.

Par la qualité de son offre et le bon rapport qualité-prix, la destination tunisienne exerce une séduction sur les Russes et  qui semble s’inscrire dans la durée.

La participation de la Tunisie à la phase finale de la Coupe du monde de football, qui se tiendra cet été, en Russie sera une nouvelle opportunité pour améliorer la visibilité de la destination auprès des Russes d’autant plus que nombre de manifestations promotionnelles tunisiennes seront programmées pour faire connaître les multiples facettes de l’offre tunisienne.

En plus et au cours de l’année en cours, plusieurs autres actions promotionnelles en Russie sont inscrites dans l’agenda de l’Office national du tourisme tunisien outre le fait de maintenir les négociations avec les principaux tour-opérateurs russes en vue de procéder au soutien du transport aérien.

Il est également prévu de démarrer une vaste campagne promotionnelle axée sur les réseaux sociaux en avril 2018 et l’organisation d’un méga tour en mai 2018 au profit de 100 journalistes russes qui viendront en Tunisie pour découvrir les atouts touristiques qu’offrent les différentes zones du pays.

Dans une récente déclaration à l’agence de presse russe Itar tass,  Salma Elloumi-Rekik, ministre du Tourisme et de l’Artisanat,  a indiqué que la Tunisie dispose de tous les moyens nécessaires pour atteindre cet objectif. Et de préciser, lors de sa récente visite de travail à Moscou, que le département du Tourisme a développé toute une stratégie digitale pour séduire les vacanciers russes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here