Ridha Chalghoum : «On ne fait pas les réformes pour le FMI»

Ridha Chalghoum - l'économiste maghrébin

Dans une interview accordée au journal Les Echos, le ministre des Finances Ridha Chalgoum a précisé « qu’on ne fait pas des réformes pour le FMI », et ce, en réponse à la question sur la demande du FMI d’accélérer les réformes.

Le ministre a estimé que la croissance moyenne devrait cette année se situer autour de 3%, la pression fiscale devrait être de 22% cette année, si les recettes programmées sont réalisées.

Interpellé sur la décision de l’Union européenne de désinscrire la Tunisie et sept autres pays de la liste noire des paradis fiscaux, Ridha Chalghoum a déclaré: « Nous sommes satisfaits que l’Union européenne ait retiré la Tunisie de sa liste noire des paradis fiscaux. Les documents que nous avions transmis étaient suffisamment clairs pour que cette décision prévale. Nous avions bon espoir. Mais la décision finale appartenait à nos amis européens à qui nous faisions confiance. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here