L’Arabie Saoudite, première destination des coopérants tunisiens

coopérants Tunisiens

L’Agence tunisienne de coopération technique (ATCT) a enregistré une hausse de 11.6% du nombre des placements réalisés à fin décembre 2017, soit 2120 recrutés Tunisiens contre 1900 recrutés en 2016, pour atteindre au total 17 701 coopérants et experts tunisiens exerçant à l’étranger.

Ainsi, les nouveaux recrutements ont touché les domaines de l’éducation et de l’enseignement avec 784 coopérants, représentant 37% des placements totaux, de la santé avec 725 cadres, de l’administration avec 259 recrutés et de l’ingénierie avec 185 recrutés.

L’Arabie Saoudite est classée première en terme de recrutement des compétences tunisiennes avec 756 coopérants, soit 35.7% du total des recrutements réalisés, suivie du Qatar avec 464 recrutés.

Par ailleurs, les pays arabes sont les premiers bénéficiaires avec 1476 recrutés, soit 69.6% du total. Suivent les pays européens avec 321 coopérants dont en premier la France avec 224 recrutés, les pays de l’Amérique avec 162 recrutés, dont le Canada avec 112 coopérants.

De ce fait, 67 commissions de recrutement se sont déplacées en Tunisie pour effectuer des entretiens avec les candidats tunisiens et prendre connaissance des ressources humaines disponibles, dont 23 commissions de l’Arabie Saoudite, 11 du Qatar, sept du Koweït, 13 du Canada, trois du Sultanat d’Oman, trois des Emirats Arabes Unis, un du Bahreïn, un d’Italie, un d’Allemagne, un de Mauritanie et une commission d’Argentine, ainsi que deux sociétés étrangères non résidentes.

L’ATCT a également reçu 262 offres d’emploi dans différentes spécialités.

D’autre part, 57 experts tunisiens ont effectué une mission d’assistance technique dans le cadre de la coopération bilatérale et triangulaire, et ce, en collaboration avec la GIZ, l’ONUDI, la BID, la BAD, le FAO et l’ESCWA.

Ces missions se sont focalisées sur plusieurs domaines, à savoir le génie civil, l’accompagnement des entrepreneurs, la promotion des investissements, la médecine, les télécommunications, les statistiques, l’ingénierie forestière, l’éducation…

Dans le même sillage, l’ATCT a organisé des sessions de formation au profit de 156 cadres africains et arabes dans les domaines de la pêche et la coopération technique, la promotion des investissements, la décentralisation, la promotion de la femme et l’éducation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here