La Tunisie s’ouvre-t-elle assez aux autres pays africains?

pays africains

La Tunisie est classée à la 23e place (sur 54) du classement des pays africains en matière de degré d’ouverture des visas aux autres pays africains, selon un rapport publié par la Banque Africaine de Développement (BAD).

Avec un score de 0,389 sur 1 (0 étant la fermeture à l’accès aux visas et 1 l’ouverture aux visas), la Tunisie se classe loin du Top 10 du classement.

Ainsi, les Seychelles, l’Ouganda et le Togo sont les pays les plus ouverts aux autres pays africains en matière de visas. Avec un score de 1 sur 1, les Seychelles sont l’exemple à suivre selon la BAD. En effet, il s’agit du seul pays du continent dont l’accès sur le territoire se fait sans aucun visa pour les autres pays africains.

Les ressortissants de 21 pays africains souhaitant se rendre en Tunisie peuvent le faire sans visas, affirme le rapport. Tel est le cas des ressortissants algériens, ivoiriens ou gambiens.

A titre de comparaison, les ressortissants de 42 pays africains sont exemptés de visas pour aller au Sénégal. Ce chiffre atteint les 54 pays pour les Seychelles.

Cependant, les ressortissants de 33 pays africains doivent se munir d’un visa pour pouvoir entrer sur le territoire tunisien selon le rapport.

Au niveau Maghrébin, la Tunisie est le pays le plus ouvert au continent africain, se classant loin devant le Maroc et que l’Algérie respectivement 41eme et 42eme. Pour le Maroc, seuls les ressortissants de neuf pays africains n’ont pas besoin de visas; ce chiffre descend à sept pour Algérie.

Selon le rapport, la Tunisie a abandonné l’idée du visa délivré à l’arrivée pour les pays africains et s’est ouverte à neuf autres ressortissants de pays africains, ce qui lui fait gagner 13 places par rapport au précédent classement. Au total, la Tunisie est ouverte à 39% des habitants de l’Afrique.

« Cette décision tunisienne d’ouvrir les visas aux citoyens de tout le continent est faite afin de soutenir le pays dans ses efforts pour revitaliser le secteur du tourisme touché suite aux incidents sécuritaires de 2015 », note le rapport.

Globalement, l’Afrique reste difficile d’accès aux africains, selon le rapport. Seul 10 pays sont considérés comme ouverts aux autres pays africains, selon la BAD.

Cependant, « quand nous avons commencé ce travail seulement cinq pays africains donnaient l’accès sans visas aux autres ressortissants africains. Nous progressons, mais nous devons accélérer le pas », a indiqué Acha Leke, Directeur de McKinsey & Company et membre du World Economic Forum Global Agenda Council pour l’Afrique.

Au total, 80% des ressortissants africains ont soit besoin d’un visa pour se rendre dans un autre pays africain, soit peuvent l’obtenir à l’entrée de ces pays.

L’Index d’ouverture des pays africains en matière de visas est le premier rapport du genre établi par la Banque Africaine de Développement. Selon son président, Akinwumi Adesina, celui-ci vise « à être un outil pour changer, informer et inspirer les dirigeants et les décideurs à faire des réformes du système des visas, à en simplifier le processus et appliquer la réciprocité positive ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here