Le Conseil de sécurité des Nations unies opposerait son veto à la décision de Trump

Le Conseil de sécurité des Nations unies discutera en ce lundi du projet de résolution réclamant l’annulation de la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

Selon Reuters, un projet de résolution présenté par l’Egypte a reçu l’appui de la Bolivie, la France, l’Italie, le Sénégal, la Suède, le Royaume-Uni et l’Urugay. Il démontre que la décision prise par le président américain  sur le statut de Jérusalem n’a aucune valeur légale et qu’elle doit être annulée. Le texte mentionne que les résolutions onusiennes concernant le statut de Jérusalem doivent être réglées à travers les négociations et non via une décision unilatérale américaine, qui est de plus contraire aux conventions internationales.

Rappelons que durant le mois de novembre dernier, on célébrait les 100 ans de la «Déclaration Balfour», qui a ouvert la voie au plan de partage de la Palestine, voté le 29 novembre 1947 par l’ONU. Notons aussi qu’en décembre 2016, le Conseil de sécurité de l’ONU  a adopté une résolution 2334, qui dénonçait la colonisation israélienne dans les territoires palestiniens occupés, qui a recueilli quatorze voix. 

A l’heure actuelle, le Hamas et les autorités palestiniennes sont engagés dans un processus de rapprochement pour que les Palestiniens redeviennent un partenaire à la négociation et à la réconciliation.

Notons que la décision unilatérale de Trump a provoqué une réprobation générale de la communauté internationale. Pour la première fois dans leur histoire de puissance mondiale, les Etats-Unis ne sont relayés par personne. Aucun allié occidental ne s’est aligné, comme lors de la décision américaine de quitter l’Unesco ou la COP21.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here