Docteurs tunisiens prioritaires dans les universités qataries

docteurs
signature d'accord entre slim Khalbous et son homologue qatari

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Slim Khalbous, a signé un accord-cadre avec son homologue qatari sur l’embauche de jeunes docteurs.

Cet accord cadre a été signé  lors de la visite du ministre tunisien au Qatar du 14 au 16 novembre. La convention accordera la priorité aux jeunes docteurs tunisiens pour enseigner dans les universités du Qatar, former des formateurs qataris et l’échange des étudiants entre les deux pays.

Le ministre qatari s’est engagé à accorder des bourses aux étudiants tunisiens voulant s’inscrire dans les universités qataries et, de son côté, le ministre tunisien s’est engagé à recevoir un certain nombre d’étudiants qataris. Driss Sayah, responsable de communication au sein du ministère de l’Enseignement supérieur, a indiqué à leconomistemaghrebin.com qu’un accord similaire est en cours de préparation  avec la Jordanie. Ainsi,  ces initiatives permettront de diminuer le nombre de chômeurs parmi les titulaires de doctorat en Tunisie.

Le chômage des docteurs en chiffres

Des chiffres évoqués par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique affirment que la hausse du nombre des titulaires de doctorat n’est pas suivie par une hausse des postes offerts et des appels de recrutement.

Le nombre des thèses soutenues est passé de 1325 en 2015 à 1408 en 2016. Quant au nombre des doctorants, il est passé de 11 171 en 2015 à 13 263 en 2016. En ce qui concerne le nombre total des postes disponibles (maître-assistant et assistant), il  était de l’ordre de 1170 en 2015 et a chuté drastiquement à 377 en 2016  : pour les postes vacants de maître-assistant, le nombre est passé de 776 en 2015 à 324 en 2016. Quant aux postes vacants d’assistant, le nombre est passé de 394 en 2015 à 53 en 2016.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here